Analyse notre musique jl godard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Notre musique, Jean-Luc Godard, 2004


Composé en trois parties, Notre musique se développe comme une incantationprofane.  L'enfer serait notre imaginaire de la violence. Le purgatoire montrerait le travail du pardon. Et Le paradis enfin, raconterait l'acte présent qui, aussi désespéré soit-il, provoque l'avenirpar la mémoire du passé qu'il met à l'ordre du jour.
« La fiction c'est la certitude, le documentaire c'est la réalité avec son incertitude. »
Jean-Luc Godard

« Royaume 1 - Enfer » (8 minutes) estcomposée de diverses images de guerre, sans ordre chronologique ni historique. Les images sont issues de films documentaires, de documents de propagande des armées ou issues de films de fiction.Aucun son original mais de la musique et quelques phrases. Ces séquences très courtes résument les différentes façons de dominer, de tuer ou de mourir.

« Royaume 2 - Purgatoire » est la partie la pluslongue. Elle se déroule de nos jours dans la ville de Sarajevo à l'occasion des Rencontres Européennes du Livre.
A l'automne 2002, dans l'aéroport de Sarajevo, Jean-Luc Godard, discute avec uninterprète qui est aussi là pour veiller sur sa nièce Olga, étudiante en cinéma. Ils attendent d'autres invités aux rencontres européennes du livre en provenance de Zagreb. Arrivent bientôt, OlivierNaville, Juan Goytisolo, Mahmoud Darwich, Jean-Paul Curnier, Pierre Bergounioux, Gilles Pecqueux et quelques femmes dont la jeune Judith Lerner. Ils se rendent au centre André Malraux qui organise cesrencontres où ils sont accueillis par C Maillard, l'ambassadeur.
Judith Lerner, pigiste pour un journal israélien, demande à l'ambassadeur de dialoguer avec des Israéliens et des Palestiniens au nom de sonengagement passé. En France sous l'occupation allemande, étudiant à Normale-sup, il sauva le grand-père de Judith (qui lui remet une lettre posthume) puis refusa le titre de "Juste" estimant que...
tracking img