Analyse rubens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rubens s'affirme ici comme le plus éminent représentant de la tendance baroque, trouvant, dans ce tourbillon de formes et de couleurs, un authentique équilibre. Il s'agit d'un hymne à la chair, à lafemme dans toute la gloire sensuelle de sa nudité. Cette œuvre témoigne du plein épanouissement du génie de Rubens, et sa magistrale synthèse de l'Italie et des Flandres. Les Dioscures, guidés pardeux amours, s'emparent des deux beautés, qui n'offrent pas vraiment de résistance. À noter la complicité des amours, en particulier celui de gauche, qui paraît maîtriser le fougueux animal.L’Enlèvement des filles de Leucippe est un tableaux de grande dimension (224 210 cm) peint en 1618 par le peintre flamant Pierre Paul Rubens. C’est une peinture à huile sur toile qui se trouve actuellement aumusée Alte Pinakothèk à Munich.
Le tableau est une illustration du récit mythologique gréco-romain. L’histoire: lors de leurs noces, les filles de Leucippe sont enlevées par Castor et Pollux. Il y aaussi dans le tableau deux anges accrochés aux montures des deux chevaux. Cette œuvre appartient clairement au mouvement baroque et offre une manière inédite de peindre les corps, qui s’éloigne duclassicisme et de ses modèles sculpturaux antiques . En quoi Rubens propose-t-il une nouvelle manière de représenter les corps ? Comment pour Rubens la représentation du corps véritable, dans toute sachair et sa matière est-il pour lui une représentation du corps Idéal ?

Tout d’abord nous allons nous intéresser à la composition de l’œuvre. Elle est multiforme. Dans un premier temps, nousdistinguons une ligne verticale de gauche à droite qui sépare le tableau en deux zones d’oppositions de forces contraires. Une des filles au sol semble s’opposer a l’enlèvement , les courbes de sonattitude s’opposent aux courbes de l‘attitude des personnes debout. Les lignes et les courbes de cette seconde zone semble se diriger vers le haut . Le personnage féminin au centre n’a donc pas...
tracking img