Analyse survenant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1570 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Un soir d'automne, un étranger frappe à la porte d'une ferme, dans la municipalité de Chenal-du-Moine. L'étranger, baptisé Survenant lorsqu'il refuse de dévoiler son identité, offre de travailler pour le père Didace Beauchemin en échange de nourriture et d'un gîte pendant l'hiver. La nouvelle ne tarde pas à se répandre dans le village, ce qui provoque une certaine méfiance chez les habitants.Qui est cet homme, cet étranger qui un jour débarque dans le petit village sédentaire? Bien que le Venant suscite des réactions mitigés, il ne laisse personne indifférent. Tour à tour, les protagonistes seront interpellés par l'homme, qui par ses habiletés à communiquer, viendra bouleverser les esprits.

Didace Beauchemin, le chef de la famille, vient de perdre sa femme. Il vit avec son filsAmable-Didace et sa bru Alphonsine, qui assure maintenant le rôle de femme de maison, non sans être critiqué. Didace n'éprouve plus le bonheur d'autrefois de rentrer à la maison après qu'il se soit tué à l'ouvrage. « Depuis la mort de Mathilde, sa femme, non seulement Didace recherchait les occasions de s'éloigner de la maison, mais la fuyait, comme si le sol lui eût brulé les pieds, comme si leschoses familières […] s'y fussent ternies et n'eussent plus porté leur valeur. » Dès son arrivé, le Survenant amène un vent de fraîcheur dans la famille Beauchemin. Le patriarche éprouve rapidement de l'admiration pour l'homme dans lequel il se mire. «Il a tout pour lui. Il est pareil à moi: fort, travaillant, adroit de ses mains, capable de connaître la raison de chaque chose.»(p.158) Ils'identifie d'avantage à cet inconnu, qu'à son propre fils qu'il considère comme étant paresseux. Selon Didace, Aimable « ne serait jamais un vrai Beauchemin. »(p.19) Depuis son arrivé, Survenant entreprend les travaux difficiles qu'avaient négligé Didace depuis la mort de Mathilde. Son acharnement au travail impressionne les gens de la communauté, qui de plus en plus «  commençaient à regretter qu'il n'eûtpas échoué chez eux plutôt que chez les Beauchemin .»(p.61)La curiosité envers le Survenant gagne rapidement le village. C'est ainsi que les habitants de Chenal du Moine viennent cogner à la porte des Beauchemin pour écouter les histoires du Survenant. Tous les soirs, la cuisine se remplit de gens, prêt à boire les paroles du nomade. Les veillées s'articulent autours des récits de voyages duVenant, qui a le don de captiver l'audience grâce à ses grands talents de conteur. Le père Didace en est fier et trouve maintenant un réel plaisir à se retrouver parmi les siens. Il se surprend à rêver que le Survenant reste pour toujours à Chenal du Moine. Les choses n'ont jamais aussi bien été depuis son arrivé. Les récoltes et les profits ne cessent d'augmenter à la ferme, mais au delà desréussites matérielles, Didace évolue favorablement aux côtés de son nouvel ami, qui réveille en lui son ardeur d'autrefois. Un jour, Survenant évoque la possibilité que Didace se remarie. Lui qui n'avait jamais songé à cet option commence à l'envisager une fois les paroles sorties de la bouche du Venant. Même après son départ, le Survenant continu d'influencer le père Didace lorsque le curé tente dedissuader un mariage précaire en l'Acayenne et lui. « Le Survenant connaissait tout. Il avait toujours raison puisqu'il lui avait conseillé de se remarier, rien de mauvais ne devrait en résulter. » Sa confiance envers l'homme reste intacte. Bien qu'il éprouve de la tristesse lorsqu'il prend conscience que Survenant est partit pour de bon, le père Didace demeure favorablement marqué par la passage decet homme libre. Par sa fraîcheur et son habileté à communiquer, le Survenant est parvenu à faire rejaillir la joie et l'espoir chez le père Didace.

Alphonsine Beauchemin accueille le Survenant avec hostilité. Elle déclare son mécontentement face à l'arrivé de ce dernier dans une confidence faite à Angelina Desmarais. « Je ne comprends pas mon beau-père d'endurer une pareille ramassure...
tracking img