Ananlyse de la belle personne, adaptation cinématographique de la princesse de clèves

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1005 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Condensation et "vaporisation".
Les épisodes les plus connus du livre : le vol du portait, les amours de madame de Tournon avec le comte de Sancerre et Destouteville, la lettre, la retraite de Coulommiers, l'aveu au mari, la mort du prince, la fuite de la princesse sont repris dans le film.
|la retraite de Coulommiers et de l'aveu au mari-fiancé condensés en une seule scèneOn notera le principe de condensation, théorisé par les adaptateurs Aurenche et Bost et consistant à rassembler eun uen seule scène plusieurs épisodes du livre est ici appliqué aux deux épisodes de la retraite de Coulommiers et de l'aveu au mari. Otto et Junie fuient le cours d'Italien et sont suivis par Nemours qui constate à quel point il est aimé.
Plus original est ce que nous pourrons nommerle principe de "vaporisation" qui consiste à faire revenir une scène utilisée une seule fois dans le roman.

|"Vaporisation" de la scène du vol du portrait-photo

C'est ainsi le cas du vol de la photo qui donne lieu ensuite à la scène du couloir où Junie s'enquiert de cette photo et ne se montre pas dupe du déni de Nemours.C'est également le cas de la lettre qui est relue en pensée par Junie qui voit "jaloux" et non "jalouse", en déduisant ainsi qu'elle ne peut être adressée par une femme à Nemours comme elle l'avait cru en la lisant dans le métro.

|"vaporisation" de la scène de la lettre
L'enjeu du roman est également conservé :la princesse refuse un amour qu'elle sait limité par les contingences terrestres au nom d'un idéal plus grand. Elle veut la pleine lumière et est blessée par les cachotteries des misérables intrigues de la cour.
Chez madame de La Fayette il s'agissait surtout d'une accusation de l'amour comme corrupteur de l'honneur qui ferait perdre sa "gloire" à la princesse. Pour Junie c'est surtout labrièveté de l'amour qui le condamné. Honoré a ainsi fait mourir la mère qui inculque les valeurs d'honneur un peu désuètes avant le début du film. Junie provient en droite ligne du personnage du Britannicus (1689) de Racine qui, pour échapper à Néron, finit vestale. "Je me protége de quelqu'un d'ici, de quelqu'un que je ne veux pas aimer. Voilà, la vérité c'est que je prends la fuite".
Les personnages deLa princesse de Clèves.
L'aventure de Mathias rappelle celle du vidame de Chartres qui multiplie les liaisons et fait de faux serments. Si Mathias semble bien amoureux de Martin son nouveau compagnon, il semble particulièrement cruel à Junie pour avoir trahi Esther, sa petite amie tout comme Catherine et Henri. Celui-ci ira jusqu'à tenter de le tuer. Otto raconte aussi avec l'histoire de ladocumentaliste celle de Mme de Tournon avec Estouteville et Sancerre. Et il s'agit, là aussi d'amours où se mêlent sincérité et tromperies. "On ne sait jamais rien des gens en fait, même de ceux qu'on aime" conclura tristement Otto. L'extrait de Yaaba étend à l'Afrique la permanence de l'adultère : Razougou, le vagabond, courtise avec succès Koudi, l'épouse de Noaga.
Otto est aussi torturé que lePrince de Clèves et l'aveu de l'amour de celle qu'il aime pour un autre tue en lui ce qui restait de vie. A cet égard la chanson si proche du précédent film d'Honoré qui résonne en lui lorsqu'il court au suicide est tout à fait bouleversante. Les quelques rares dialogues qu'il prononce : "Pourquoi est-ce qu'elle n'a pas eu le cœur déchiré comme moi la première fois que l'on s'est vu ?" sont souventl'écho de sa présence dans l'autre monde (Otto n'est pas présent dans la littérature ou alors de façon tendre et dérisoire sous forme d'un conte pour enfants).
Jacques Nemours est un professeur idéal : beau, intelligent, amusant et apprécié de ses élèves il connaît le succès amoureux aussi bien avec les professeurs (Florence Perrin) qu'avec les élèves (Marie). Il connaît cette sorte de destin...
tracking img