Angelica

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2445 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans Le Guépard, roman de Giuseppe Tomasi Di Lampedusa, de nombreux personnages sont présents. Mais, Angelica Sedàra, fille unique de don Calogero Sedàra maire de Donnafugata et de donna Bastiana fille d’un paysan nommé « Peppe Mmerda » est l’un des personnages complexes et intéressants de l’' uvre. Cependant, qui est réellement cette jeune fille ? Nous essaierons de voir a travers cette étude enquoi elle est avant tout une femme, une très belle femme, et qu’elle est aussi le symbole de l’ascension sociale.

Tout d’abord Angelica en tant que ce qu’elle est, c'est-à-dire une femme tant par son physique que par son intérieur mental.
En effet, cette jeune femme présente une beauté celle de la femme parfaite « grande et bien faite (…) sa carnation devait posséder la saveur de la crèmefraîche a laquelle elle ressemblait, sa bouche enfantine celle des fraises. Sous la masse des cheveux couleur de nuit enroulés en d’exquises ondulations, il y avait l’aube ses yeux verts (…) » (p82), les hommes ne lui trouvaient aucun défauts, Don Ciccio lors d’une discussion avec le Prince lui dit que « ses yeux, sa peau, sa magnificence sont explicites et se font comprendre de tous » (p127). MaisConcetta par jalousie tentait de trouver tous ses défauts qui existaient car personne n’est en réalité parfait, selon la jeune Salina, Angelica avait une « grâce vulgaire du petit doigt de la main droite levé vers le haut quand elle tenait son verre (…) [elle aperçu] une tentative retenue à moitié, d’enlever avec la main un petit morceau de nourriture resté entre les dents très blanches (…) »(p86). Lorsqu’elle entra pour la première fois, en retard mais qui tout de même « avançait lentement en faisant tournoyer sa large jupe blanche et portait en sa personne la sérénité, l’invincibilité de la femme sûre de sa beauté » (p82) elle fit un effet de surprise sur tous les Salina présents, elle les éblouie à tel point que « Tancrédi sentit même battre les veines de ses tempes » (p81). Cet actede retard soulagé par le fait qu’elle sait la valeur de sa beauté se retrouve lors du bal dans la septième partie donné par les Ponteleone. A son arrivée chez les Salina, elle ne se préoccupe que de la princesse Stella, « sa croupe magnifique esquissa une légère révérence [qui] lui conféra (…) le charme de l’exotisme rajouté à celui de la beauté paysanne » (p82), elle fit en sorte de se faireremarquée ce qui fonctionna à merveille. La princesse se souvenait « de la petite fille de treize ans, (…), assez laide et mal soignée » (p82) et maintenant à dix-sept ans elle était resplendissant. Même, « proche de ses soixante-dix ans, on pouvait encore percevoir plusieurs traces de la beauté » (p282), autrement dit c’est une très belle femme qui même avec la vieillesse et la maladie car ellemourra trois ans plus tard, reste belle. C’est là un héritage de sa mère car d’après don Ciccio, étant le seul à l’avoir vu « elle est belle comme le soleil » (p124), bien qu’elle soit inculte et analphabète. C’est donc grâce à Angelica que les Palermitains savent ce qu’est une belle femme.
Ensuite, c’est une femme qui a des sentiments variés, comme tout le monde intéressé à la vie sociale. Lapremière réaction affective d’Angelica fut l’arrivée du repas au Palais des Salina, auquel elle ne fit ressentir aucune surprise par timidité. Puis, lors de ce même repas, elle ressent « une approbation évidente qu’elle retrouvait chez tous les jeunes mâles » (p86), mais ce fut à Tancrédi qu’elle demanda quelques épisodes des « glorieux faits d’armes » (p86). Elle est intéressée par ce qu’il lui raconteet va même jusqu’à lui dire « quels types vous deviez être ! Comme j’aurais voulu me trouver avec vous ! » (p88). Cette rencontre, déboucherait-elle sur une sorte d’amour réciproque ? Le problème se pose en effet pour Angelica car elle présente à la fois des caractéristiques d’une amoureuse et d’opportuniste. En effet, un jour don Fabrizio contait des anecdotes au sujet de Tancrédi à Angelica...
tracking img