Approche du risque-territoire en afrique subsaharienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2566 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Approche du risque-territoire en Afrique Subsaharienne

Qu’est ce que le risque ?
Même si le risque est toujours associé à l’idée d’une menace, d’un danger imprévisible pouvant porter atteinte au cadre d’existence d’un individu ou d’un collectif, il ne relève d’un simple accident. Il tient compte de l’aléa, de l’imprévisibilité mais aussi d’une certaine conscience du danger lorsque existe laprobabilité qu’un événement néfaste est susceptible de se produire. Cependant l’aléa se transforme en risque naturel majeur quand des territoires peuplés et aménagés sont menacés. Ce qui suppose qu’un risque naturel ne tire sa dimension catastrophique non de son ampleur mais des dégâts induits pour l’homme et notamment lorsque ceux-ci touchent une zone de fort peuplement. L’idée de risque doitpourtant être séparée de celle de catastrophe, c’est à dire d’événement brutal et de quasi-simultanéité entre son occurrence et son impact sociétal. Toute dégradation constante de l’environnement et des ressources dont la matérialisation peut être reportée à plusieurs décennies appartient également à la catégorie des risques. C’est pourquoi, les processus qui jouent la dégradation de l’environnementnaturel (déforestation), atmosphérique (pollution), sur la durée ont pris la désignation de risque écologique. De fait, la notion de risque suppose qu’on en ait conscience. Le risque n’a de réalité, en effet, hors de l’idée de danger et de la perception que la société ou l’individu s’en fait. Ce qui éclaire le caractère relatif de la notion de risque qui dépend, indiscutablement de la manière dontles sociétés appréhendent leur fragilité face aux périls. En définitive, deux idées servent de supports à la notion de risque, l’aléa et la vulnérabilité. Le risque peut donc défini comme le résultat des « interactions entre processus physiques d’endommagement (aléas) et facteurs de peuplement (vulnérabilités). Si l’aléa reste lié au hasard, à ce qui survient indépendamment de la volonté humaine,c’est la vulnérabilité qui porte le poids du risque pour une société. A cet effet, la vulnérabilité d’une société peut être définie comme la propension à se mettre en situation de subir des dommages sans capacités inhérentes d’y faire face. L’étude du risque est obligatoire dans tout diagnostic de territoire, mais elle est elle l’est encore plus pour les pays africains pour trois raisonsprincipales : 1. Parce les sociétés africaines sont très vulnérables. Les catastrophes y sont en général beaucoup plus meurtrières que dans les pays du nord et leur coût économique plus élevé. 2. Parce que les chaînes causales de risques y sont souvent très importantes1. 3. A cause du poids de la pauvreté. Là où en dans les pays industrialisés, la violence des catastrophes naturelles est tempérée par unecertaine prévision, mais aussi par la prévention et la reconstruction rapide, celle-ci apparaît plus meurtrière dans les pays en développement par l’imprévisibilité, l’absence de protection des populations.

On appelle chaînes causales ou systèmes de risques, une succession de catastrophes se succédant les unes aux autres à partir d’un risque focal originel. Ainsi, la famine générée par lasécheresse au Sahel ou les guerres civiles a accru la vulnérabilité des populations avec un effondrement massif de leurs capacités immunitaires. Ce qui s’est traduit dans les années 90 par une recrudescence des pathologies infectieuses telles que la tuberculose, le choléra ou la rougeole

1

1

Typologie des risques
1.-Risques « naturels »
« Les risques naturels sont de deux ordres: • Lesrisques climatiques (tempêtes, cyclones et tornades mais aussi inondations et sécheresses) qui déterminent des risques hydrologiques ; • Les risques lithosphériques appelés aussi risques d’origine géophysique comme les séismes, glissements de terrain, les risques volcaniques et les tsunamis engendrés par séismes sousmarins. Certains de ces risques peuvent être provoqués par des interventions humaines...
tracking img