Argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Typologie des genres de discours .

On peut distinguer deux grands régimes de généricité : les genres conversationnels et les genres institués. Ces deux régimes obéissent à deslogiques distinctes, même s'il existe des pratiques verbales qui se situent sur leur frontière. Les genres « conversationnels » ne sont pas étroitement liés à des lieuxinstitutionnels, à des rôles, à des scripts relativement stables. Leur composition et leur thématique sont en général très instables et leur cadre se transforme sans cesse : ce sont les contrainteslocales et « horizontales », c'est-à-dire les stratégies d'ajustement et de négociation entre les interlocuteurs, qui l'emportent. Les interactions conversationnelles sont ainsidifficilement divisibles en genres bien distincts ; se demander si une conversation entre collègues dans leur lieu de travail relève du même « genre » que la conversation des mêmesindividus s'ils se rencontrent dans la rue, c'est bien autre chose que se demander si un conseil d'administration et un cours d'université sont deux genres distincts.
Les genres« institués », en revanche, regroupent les genres qu'on pourrait dire « routiniers » et les « genres auctoriaux ». - Les genres auctoriaux sont le fait de l'auteur lui-même, éventuellementd'un éditeur. En général, leur caractère auctorial se manifeste par une indication paratextuelle, dans le titre ou le sous-titre : « méditation », « essai », « dissertation »,« aphorismes », « traité »...Ils sont particulièrement présents dans certains types de discours : littéraire, bien sûr, mais aussi philosophique, religieux, politique, journalistique...Enattribuant telle étiquette à telle œuvre, on indique comment on prétend que son texte soit reçu, on instaure de manière non négociée un cadre pour son activité discursive.
-
tracking img