Armagnac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

INTRODUCTION

I/ 700 ANS D'HISTOIRE

A) Les vertus de l'armagnac

II/ LES CEPAGES ET LES TERROIRS

A) L'AOC
B) Les cépages
C) Les terroirs

III/ LA DISTILLATION ET LE VIEILLISSEMENT

A) La distillation
B) Le vieillissement
C) Les assemblages

IV/ SAVOIR LIRE LES ETIQUETTES

A) Les mentions d'âges, millésimes...
B) Les dénominationscommerciales
C) Les parfums de l'armagnac

V/ L'ARMAGNAC, SON CADRE JURIDIQUE

*AOC : Appellation d'Origine Contrôlée

INTRODUCTION

II/ 700 ANS D'HISTOIRE :

L'armagnac, qui fête ses 700 ans en 2010, est la plus vieille eau de vie de France, on a pu retrouver des traces de sa production au moyen âge où elle était pharmacopée.

Progressivement, l'eau de vie est appréciée pour sesqualités gustatives et son commerce se développe particulierement au XVIIème siècle grâce au port de Bayonne ou celui de Bordeaux. C'est aux marchands Hollandais que l'armagnac doit réellement son developpement commercial car ils ont eu l'idée de développer la distillation des vins de gascogne afin de produire de l'eau de vie.

Après la quasi destruction du vignoble par le phylloxera vers 1878, larégion s'organise et délimite l'aire de production par le decret Fallières du 25 Mai 1909 et le 6 Aout 1936, l'AOC Armagnac est officiellment créé.

L'appellation d'origine contrôlée dont nous reparlerons, régionale armagnac est produite sur trois départements :

* Le Gers
* Les Landes
* Le Lot-et-Garonne

Les vertus de l'armagnac

Il est souvent ignoré que l'armagnac futlongtemps créé pour ses vertus thérapeutiques. Maître Vital Dufour, prieur d'Eauze et de Saint Mont, né vers 1260, franciscain, étudie la médecine à Montpellier en 1295 et deviendra Cardinal en 1313. Maître Vital Dufour détaille dans un document, archivé au Vatican, les bienfaits de l'eau de vie d « aygue ardente » comme on la nomme en ce temps. Cette étude du XIVeme siècle noue révèle que si l'on prendcette eau médicalement et sobrement, on prétend qu'elle a 40 vertus dont :

-"Elle guérit la goutte, les chancres, les fistules si on en boit, les blessures par application;
-Elle aiguise l'esprit si on en prend avec modération, rappelle à la mémoire le passé, rend l'homme joyeux au dessus de tout, conserve la jeunesse et retarde la sénilité..."

Ce manuscrit prend toute son importance denos jours car il fixe une date pour la reconnaissance de cette eau de vie que l'on renommera vers 1461, "armagnac".

En 2010, les gascons se sont vu remettre une copie du texte original du prieur Vital Dufour.

A cette époque, l' «aygue ardente» est surtout produite et utilisée dans les abbayes et par les herboristes qui confectionnent des liqueurs de plantes. C'est le seul médicament universelde l'époque.

III/ LA VIGNE ET LES TERROIRS

Le décret d'appellation impose une densité de plantation d'au moins 3000 pieds par hectare avec un écartement entre rangs limité de trois mètres.
La taille de la vigne, obligatoire tous les ans, se fait en guyot simple ou double ou en cordon. Le nombre d'yeux fertiles est limité à 80 000. Le taux de ceps morts ou manquants ne peut excéder 35%.
Unentretien correct des vignes est obligatoire.

INAO

L'institut national des appellations d'origine, désormais appelé institut national de l'origine et de la qualité est un établissement public administratif français placé sous la tutelle du ministère de l'agriculture. Il accompagne les producteurs qui s'engagent dans les démarches de qualité et gère plus globalement des signesd'identification de l'origine et de la qualité produits en France qui sont des labels officiels français.

AOC

Née d'un décret-loi du 30 juillet 1935 pour le secteur viticole consécutivement à de nombreuses crises viticoles (phylloxéra, contrefaçon des dénominations et révoltes de vignerons...) de la fin du XIXème siècle, l'Appellation d'Origine Contrôlée est conçue pour garantir l'origine d'un vin....
tracking img