Art et philosophie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5882 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PlanIntroductionI- Nous devons d'abord caractériser chacun des termes avant, et afin, de savoir quel type de rapport peut s'instaurer entre eux.A- Caractérisation de la notion d'art1) Signification générale du terme d'art2) Ses moyens d'expression essentielsB- Caractérisation de la notion de philosophie1) La philosophie quant à elle est une activité essentiellement rationnelle, ayant nonseulement son origine dans notre raison, mais aussi, s'adressant à celle-ci.II- Conséquence : le rapport entre l'art et la philosophie est un rapport d'irréductibilité et d'oppositionA- Ils sont irréductibles du point de vue de la méthodeB- Art et philosophie sont irréductibles du point de vue de leur contenuIII- Dépassement de l'opposition tranchée art et philosophieA- La philosophie a besoin de l'artB-Les frontières entre eux sont plastiquesC- L'art, meilleur moyen que le concept pour exposer le contenu de la philosophie...IV- L'assujettissement philosophique de l'artA- L'alternative art et philosophie n'est pas évidente, et a pour origine la philosophie.B- L'art est-il par essence anti-philosophique ?C- Un cessez-le-feu semble donc possibleConclusion |
   Introduction On nous demande icid'examiner quels sont les rapports entre deux notions qui appartiennent toutes deux au domaine de l'activité de l'homme, à savoir, l'art et la philosophie. Spontanément, nous sommes portés à faire la différence entre ce qui relève de l'art et ce qui relève de la philosophie : en effet, nous avons un rapport différent envers les oeuvres de la philosophie et celles relevant de l'art. Nous sommes eneffet portés à dire que les oeuvres de la philosophie nous communiquent un certain savoir, et sont essentiellement intellectuelles, c'est-à-dire, nécessitent un effort intellectuel, et s'adressent à notre entendement ou à notre raison : bref, ici, nous sommes essentiellement dans l'abstrait. Au contraire, nous sommes portés à dire que les oeuvres de l'art sont là essentiellement pour agrémenter notreexistence, et qu'elles s'adressent à notre sensibilité : l'art relèverait essentiellement du sensible et apporterait un plaisir. Ainsi, au premier abord, trouvera-t-on étrange que les deux notions d'art et de philosophie soient, dans notre intitulé, reliées par la conjonction de coordination "et" : en effet, cela ne présupposerait-il pas qu'il est légitime de les mettre côte à côte et de lesinterroger ensemble, comme si elles avaient des points communs ou comme si leurs existences respectives pouvaient être amenées à se croiser? Mais si nous nous éloignons de l'attitude du sens commun pour envisager ce que nous disent quant à eux les philosophes sur les rapports entre la philosophie et l'art, on ne peut que faire un constat : tantôt les philosophes ont prôné le remplacement de l'art parla philosophie, tantôt l'abolition de la philosophie au profit de l'art (ou la réalisation de la philosophie dans l'art). Le lecteur philosophe comprend donc bien l'intérêt, et la légitimité, de l'intitulé du sujet : il interroge la philosophie, et lui demande de fournir ses titres de créance quant à ce qu'elle dit de l'art. Nous aurons à nous demander si la philosophie et l'art sont essentielsl'un à l'autre, ou plus précisément, dépendent l'un de l'autre, et ce, conceptuellement ; ou si cela ne révèlerait pas plutôt d'une "histoire malheureuse", celle d'une emprise de l'une des notions sur l'autre, d'un assujettissement de l'une à et par l'autre. Et si la dépendance ou l'interchangeabilité entre les deux ne pourrait pas être remplacée par un rapport de communication ou d'entr'aide, sansque cela mène à leur disparition l'un au profit de l'autre -c'est-à-dire, sans que l'on perde de vue leur autonomie, leur valeur propre, qui n'aurait pas à être évaluée à l'aune de l'autre. Entre art et philosophie, doit-on concevoir qu'il y a harmonie, ou combat? Mais cette question est-elle vraiment pertinente ou même légitime?    I. Nous devons d'abord caractériser chacun des termes avant,...
tracking img