Asfaff

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La pente fatale est un type de raisonnement qui exagère les conséquences d'une thèse en imaginant une chaîne de conséquences aboutissant à une conclusion catastrophique. Des prévisions trop peuvraisemblables ne constituent pas des prémisses valides.
Le sophisme de généralisation hâtive : celui-ci consiste à passer d'un jugement sur un ou plusieurs cas particuliers à un jugement général sansavoir pris en considération un échantillonnage représentatif. C'est par exemple : Tous les athéniens sont les mêmes.

Le sophisme du faux dilemme : celui-ci consiste à dire que l'une des deuxpossibilités devant laquelle on se trouve est indésirable et qu'il convient donc de choisir l'autre possibilité, le raisonnement est fallacieux dans la mesure où il existait d'autres possibilités que les deuxseules mises en avant. C'est par exemple : La france aimez la ou quittez la (On peut aussi la changer....si on l'aime pas!)

Le sophisme de la caricature : celui-ci consiste à modifier la positionde son adversaire en la simplifiant ou en la radicalisant afin de la rendre plus facilement attaquable. C'est par exemple : Stanislas kazal n'est qu'un anarchiste qui déteste la religion.

Lesophisme de l'attaque contre la personne : celui-ci consiste à s'attaquer à la personne et non à son argumentation, on prétend alors avoir discrédité l'argumentation alors que c'est la personne que l'on amis en cause. C'est par exemple : Stanislas kazal est un con, sa musique  est donc de la merde.

On a affaire au sophisme du lien causal douteux lorsqu’une argumentation contient, de manière expliciteou non, une prémisse qui exprime un lien de cause à effet et que ce lien est douteux.

Le sophisme de la double faute consiste à tenter de justifier un comportement en soulignant que d’autres fontla même chose, voire pire encore. Ex. : "Le chef du Parti libéral dit "vous avez fait 300 nominations politiques". Le chef du Parti québécois réplique, pour se défendre, "ce n’est pas grave, vous en...
tracking img