Aurore

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1716 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(…) Etes-vous complices de la folie actuelle des nations qui ne pensent qu’à produire le plus possible et à s’enrichir le plus possible ? Votre tâche serait de leur présenter l’addition négative : quelles énormes sommes de valeur intérieure sont gaspillées pour une fin aussi extérieure ! Mais qu’est devenue votre valeur intérieure si vous ne savez plus ce que c’est que respirer librement ? sivous n’avez même pas un minimum de maîtrise de vous-même ?”
Nietzsche. .Aurores (1881), Livre III, § 173 et § 206, trad. J. Hervier, Gallimard, 1970.
Explication du texte:
Ce texte n'est donc pas une critique du travail mais de sa glorification c'est-à-dire de l'idée selon laquelle le travail serait une valeur supérieure, une dimension essentielle de l'homme par laquelle il parvient àproduire son existence personnelle et collective. Le texte vise donc directement un certain type de discours qui sacralise le travail et qui considère qu'il est le moyen pour l'humanité de se dépasser, de se réaliser et d'advenir à elle-même. Nietzsche utilise volontairement un vocabulaire de type religieux qui évoque cette sacralisation lorsqu'il parle par exemple de la « bénédiction du travail »(ligne 1). Quelles idéologies sont donc visées ici? Le texte ne le précise pas mais on pouvait essayer de le préciser en évoquant à la fois les idéologies socialistes qui depuis Marx font du travail l'essence de l'homme (Voir cours sur Marx qu'on pouvait réutiliser ici), comme également les idéologies capitalistes ou les théories économiques qui depuis la révolution industrielle n'ont cessé de fairede la croissance et de la prospérité matérielle le but essentiel de la société. Le travail devenait alors, contre l'héritage grec et chrétien (basé sur le mépris du travail) une valeur dominante
et un véritable système de pensée qui a d'une certaine façon occulté d'autres valeurs et a porté l'effort collectif vers l'accroissement sans fin de la productivité (on pouvait alors situer le texte parrapport à son contexte historique et par rapport à la logique du 19ème siècle qui amplifie le développement de l'industrie). D'une certaine façon ce sont donc toutes les théories qui veulent soumettre l'individu à la logique économique de la société que Nietzsche met en question ici pour interroger leur logique (on pouvait alors montrer que cette logique de la glorification du travail n'a cesséde se développer depuis le 19ème pour trouver son point culminant dans la logique totalitaire qui faisait l'apologie du travail et qui exigeait par là le sacrifice de l'individu, sa soumission à l'effort collectif aussi intense soit-il, u nom du bien-être collectif futur (voir l'exemple du stakanovisme sous Staline ou la période du « grand bond en avant » sous Mao).
Cependant la stratégie del'auteur n'est pas la réfutation directe de cette idéologie par une contre-argumentation: il procède plutôt d'une méthode qui cherche à dévoiler les raisons implicites de cette idéologie pour déceler ses véritables motifs. Quels sont les présupposés, les postulats de cette glorification du travail? Ce discours est hypocrite car il masque ses véritables motivations. La démarche de l'auteur ici est «généalogique » c'est-à-dire qu'il ne contredit pas de front un discours mais qu'il analyse ses « arrières-pensées » (ligne 2) pour le critiquer. Ce qui est à la racine de la valorisation du travail selon lui c'est « la peur de tout ce qui est individuel ». On doit s'arrêter sur cette idée : en quoi le travail est-il un moyen de lutter contre ce qui est individuel ?
Le travail vise avant toutl'utilité collective en tant qu'il est au service d'une organisation sociale et d'une division des tâches : autrement dit, par le mécanisme de sa division, le travail insère l'individu dans un système d'interdépendance sociale, il intègre l'individu à la société et le conduit donc à la construction de cette société. Le travail « élève » donc l'individu à la recherche de l'intérêt collectif. En un...
tracking img