Autobiographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6625 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nathalie Sarraute, le Nouveau Roman et l’autobiographie
Plan du cours : 1. Le Nouveau Roman et ses refus..............................................................................1 a. L’impossibilité de la représentation.....................................................................1 b. La nécessité d’inventer des formes nouvelles ......................................................2c. Personnage/sujet .................................................................................................2 d. Une impossible cohérence...................................................................................3 e. Sous-conversation et tropismes ...........................................................................3 2. Nathalie Sarraute face àl’autobiographie................................................................4 a. Les « nouvelles autobiographies ».......................................................................5 b. Les souvenirs d’enfance......................................................................................6 c. Le refus de se dresser une « statue »....................................................................7 3. Enfance :étude du paratexte ...................................................................................8 a. Un élément du péritexte : le titre .........................................................................8 b. L’épitexte : Sarraute face à l’autobiographie dans les entretiens..........................9 4. Enfance : composition, structure, nouveauté du texte............................................10 a. Un texte morcelé...............................................................................................10 b. Un texte construit, monté..................................................................................11 c. Le choix du présent...........................................................................................12 Conclusion...................................................................................................................13 Engagée dans l’aventure du Nouveau Roman dont elle était la doyenne (22 ans de plus qu’Alain Robbe-Grillet : désormais ARG), Nathalie Sarraute s’est fait connaître d’abord comme romancière, comme critique, puis comme dramaturge. Elle est un écrivain consacré, auteur de 7 « romans » lorsqu’elle publie Enfance en1983. Née à Ivanovo-Voznessensk en 1900 (décédée en 1999), Nathalie Sarraute porte le nom de son mari, Raymond Sarraute, épousé en 1925, dont elle a eu trois filles (dont Claude Sarraute). Après des études de droit et d’anglais, elle devient avocate. Ses premiers livres sont : Tropismes (1939 puis rééd. chez Minuit en 1957 : ensemble de courts textes), Portrait d’un Inconnu (1948 – roman préfacépar Sartre ; ce livre obtient une certaine consécration mais pas de succès public), Martereau son deuxième roman marqué par la désintégration du personnage (1953), Le Planétarium (1959). L’Ère du soupçon en 1956 est un ensemble d’essais sur le roman. On l’associe souvent à Alain Robbe-Grillet et aux autres romanciers qui constituait « l’hydre à sept têtes » du Nouveau Roman dans les années 50-60.Mais sa voie est toute personnelle comme le montrent ses livres Les Fruits d’or (1963), « Disent les imbéciles » (1976)… jusqu’à Ici (formes brèves, 1995) et Ouvrez.

1. Le Nouveau Roman et ses refus
Le front de refus que le Nouveau Roman opposait à la représentation traditionnelle et à l’illusion réaliste consistait en une attaque en règle contre la représentation traditionnelle, la constitutionde personnages traditionnels. a. L’impossibilité de la représentation MFLT 81 B - Cours C. Grenouillet – Nathalie Sarraute (2009) -1-

Peut-on représenter le réel, le monde au moyen de l’écriture. Deux options se dessinent : celle qui répond oui (Sarraute ; mais le « réel » qu’elle veut représenter est surtout psychologique) ; celle qui dit non (ARG). Une idée forte du Nouveau Roman...
tracking img