Avortement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire de l’avortement

Avant les années 1970, il est impensable d'imaginer la légalisation de l'avortement. Depuis la loi de 1920 interdisant l'avortement, les femmes évitent ce sujet. 3 ans plus tard, l'avortement devient un délit dans le code pénal pour pouvoir juger les accusés; ainsi pouvant leurs donner des amendes voir même des années d'emprisonnements.
En 1942, une nouvelle loidéclare l'avortement comme un "crime contre l'État". Toutes femmes y ayant recouru ou ayant pratiqué seront condamnées à la peine de mort. Comme ce fut le cas de Marie Louise Giraud, guillotinée au matin du 30 juillet 1943 pour avoir pratiquer 27 avortements. C'est la seule femme ayant été exécuté pour ce motif, un homme fut aussi guillotiné pour avoir fait 3 avortements.

Ensuite les femmescommencent à se révolter et la lutte pour la légalisation de l'avortement se met en place. Tout commença par la création de l'association "maternité heureuse" qui deviendra plus tard le "Mouvement français pour le planning familial" (MLPF) qui a pour but de promouvoir le contrôle des naissances. D'autres mouvements furent crées dans le même but comme l'association pour l'étude de l'avortement, leMouvement de libération des femmes ainsi que le Groupe d'Information de Santé en 1969, puis le Mouvement Choisir en 1971 . .

Mais malheureusement pour l'instant la lutte ne donne pas de résultat. C’est pour cela que les mouvements se radicalisent dans les années 1970 avec le MFPF qui revendique ouvertement leur position sur le droit des femmes et en particulier le combat contre l’avortement. LeMouvement Français du Planning familial se réorganise et expose des idées féministes

En 1971 parait dans la presse l'appel des "343 salopes", ce sont 343 femmes ayant déclaré avoir avorter. Grâce à cette pétition, les mouvements commencent à se faire connaître et prennent de l'importance auprès des Française.
Les manifestation sont de plus en plus nombreuses. Par exemple la marche internationalesde la femme rassemble des milliers de femmes qui veulent l’abolition des lois contre l’avortement.
Le MLAC( Mouvement pour la libération de l'avortement et de la contraception) crée en 1973 regroupe tous les mouvements "pro-choix" et organise des voyages pour mes femmes voulant avorter dans des pays où l'avortement est autorisé. La même année, 331 médecins déclarent avoir pratiquer un ouplusieurs avortements.

Un tournant dans la lutte se passe dans le procès de Bobigny , en octobre et novembre 1972 fut un procès politique de l'avortement en France. Cinq femmes y furent jugées : une jeune fille qui avait avorté après un viol, et quatre majeures, dont sa mère, pour complicité ou pratique de l'avortement. Ce procès eut un énorme retentissement et contribua à l'évolution vers ladépénalisation de l'IVG.
Puisque la jeune fille n’ayant que 16 ans quand elle tomba enceinte après avoir été violée par un garçon de son lycée. Elle demande à sa mère de l’aider et son  gynécologue accepta de la faire avorter contrairement à la loi. Alors que Marie-Claire n’avait pas porté plainte contre son violeur. Peu après il fut arrêter et durant l’interrogatoire il dénonce l’avortement deMarie-Claire pour être libérer. Elles et leurs collègues sont inculpées. Gisèle Halimi( avocate qui a plaidé la cause d’une militante étrangère violée et torturée par des soldats français) et Simone de Beauvoir, présidente de l’association féministe Choisir, ainsi que les cinq inculpées décident de mener un procès politique de l’avortement : elles dénonceront la loi de 1920 qui réprime l’avortement, etparleront du fait que les Françaises vont en Grande-Bretagne ou en Suisse pour avorter ; et les plus pauvres doivent le faire clandestinement en France et dans des conditions sanitaires déplorables. Le Mouvement de Libération Féminine et l’association Choisir ont organisé une manifestation qui a eu un grand écho, c’est ainsi que  les médias ont commencé à parler de l’histoire de Marie-Claire....
tracking img