Balzac et la petite tailleuse chinoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Résumé du roman
Dans un recoin isolé de la région du Sichuan, au cœur du « Phénix du ciel », montagne située dans le petit district de Yong Jing, deux amis, fils d’« intellectuels bourgeois » sont envoyés en rééducation pour s’initier aux conditions de vie des paysans, et ce, dans les années qui suivent la Révolution culturelle, en 1971.

Le narrateur, dont on ignore le nom, (il s’appelleMa dans l’adaptation cinématographique réalisée par Dai Sijie en 2002) joue un rôle actif mais reste la plupart du temps témoin des aventures de son ami. Il a dix-sept ans et est issu d’un milieu social favorisé : son père est pneumologue et sa mère spécialiste des maladies parasitaires. Il joue du violon et la scène qui ouvre le roman raconte la découverte mi-curieuse, mi-défiante du violon parles villageois.

Son ami Luo, âgé de dix-neuf ans, est le personnage principal du récit, celui par qui l’histoire progresse. Son père est dentiste célèbre dans toute la Chine pour avoir soigné les dents du président Mao. Il est ensuite tombé en disgrâce.

Les deux amis sont voisins de palier à Chengdu et ont grandi ensemble sans jamais se disputer à une exception près, suite à l’émotion causéepar la disgrâce de leurs parents.

Ils réussissent grâce à leurs talents respectifs de musicien et de conteur, grâce aussi à certains de leurs objets, comme un simple réveil, à s’intégrer à la vie des villageois.

Le dernier personnage important de ce livre est une jeune fille des montagnes surnommée la « Petite Tailleuse » dont vont s’éprendre les deux amis. Le narrateur, loyal envers son ami,ne révèlera rien de ses propres sentiments amoureux et laissera Luo vivre son histoire avec la Petite Tailleuse.

Cette dernière est très jolie mais n’a aucune culture. Elle reste toujours seule chez elle à coudre pendant que son père voyage pour prendre des commandes dans les villages environnants.

Or, il y a un autre « rééduqué » dans un village voisin, qu’on surnomme le « Binoclard », queles deux héros ont connu à Chengdu, et qui possède, dit-on, une valise de livres occidentaux interdits. Comme nos amis tirent le Binoclard d’un mauvais pas, ce dernier accepte, malgré les risques, de leur prêter quelques chefs d’œuvre de la littérature occidentale classique. Ils sont bouleversés. Ils décident ensuite d’en faire profiter la Petite Tailleuse en volant la valise de livres duBinoclard avant qu’il ne rentre à Chengdu, sa rééducation ayant pris fin.

Luo entreprend de cultiver la Petite Tailleuse pour changer sa vie, en lui lisant Le Père Goriot de Balzac. Il y parvient. Suit alors une période de bonheur relatif pour nos trois personnages qui profitent de la vie et de la littérature.

Mais un jour, pendant que Luo est en voyage pour aller au chevet de sa mère, le narrateurdoitaider la Petite Tailleuse à avorter en secret.

Trois mois plus tard, Luo brûle de dépit les livres interdits et apprend au narrateur que la jolie Petite Tailleuse est partie tenter sa chance en ville.

2. La publication du roman : un succès inattendu
L’année 2000 est une année faste pour les écrivains chinois vivant en France. Cette année- là, Gao Xingjian, un autre écrivain chinois quia choisi de s’installer en France comme Dai Sijie, reçoit le prix Nobel de littérature. Né en 1940 en Chine, c’est un écrivain de langue chinoise qui vit en France depuis 1988. Son roman le plus célèbre est La Montagne de l’âme (1995). Il est également l’auteur de nouvelles, de poèmes et de pièces de théâtre.

Pour Dai Sijie, la publication de son roman, Balzac et la Petite Tailleuse chinoise,est un succès, tant critique que public. Le livre est distingué à plusieurs reprises : prix Roland de Jouvenel 2000, prix Relay du roman d’évasion 2000.

Ce succès surprend l’auteur qui affiche en retour la modestie de son projet initial : « Je tenais à écrire un petit roman pour rendre hommage à la littérature qui a rythmé ma vie. Je ne me remémore les souvenirs que par les livres. Chaque...
tracking img