Balzac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture sur les Illusions perdues d’Honoré de Balzac

Fiche de lecture :

I. Référence complète du texte

Auteur : Honoré de Balzac

Titre : Illusions perdues

Date de publication : publié en trois parties entre 1836 et 1843 sous les titres suivants : Les deux poètes, Un grand homme de province à Paris, Eve et David.

Edition : Folio classique, 699 pages

II. Présentationde l’œuvre

Illusions perdues est un roman comprenant trois parties. L’action se déroule sous la Restauration.

Résumé : Lucien de Remémore, le héros, vit en province mais ne rêve que de Paris et de la vie dorée qu’il s’imagine pouvoir s’y construire par ses œuvres littéraires. Ses illusions se perdront au fil du temps et des gens rencontrés.

1ère partie : Les deux poètes

Située àAngoulême, c’est la partie la plus courte des Illusions perdues. David Séchard, fils d’un imprimeur, est l’ami puis le beau-frère de Lucien Chardon, jeune homme beau et lettré. Le père de David, avare, lui revend son affaire à des conditions peu avantageuses. David préoccupé par la recherche d’un procédé permettant de fabriquer à moindre coût du papier ne s’en soucie guère. Quant à Lucien, amoureux pourla première fois de Me de Bargeton, subjuguée par ses talents de poète, lui dédie un recueil de sonnets. L’amour du jeune homme envers cette femme de la noblesse et de la bourgeoisie locale, plus âgée que lui, le poussera à la suivre jusqu’à Paris pour y faire carrière.

2ème partie : Un grand homme de province à Paris

Rapidement abandonné par Me de Bargeton suite à une sortie à l’opéra où sanaïveté provinciale et sa pauvreté l’ont tourné en ridicule, Lucien tente de faire publier ses livres. En vain. C’est alors qu’il rencontre d’Arthez, un philosophe libéral qui l’introduit au Cénacle, un cercle de jeunes gens aux tendances politiques aussi diverses que leurs occupations et partageant dans une amitié parfaite une vie ascétique au service de l’art ou de la science. Mais Lucien est unimpatient. Préférant le succès d’une vie de journaliste corrompu à un travail littéraire sérieux, il tourne le dos au Cénacle. Il suit Lousteau et ses amis, signe ses articles Lucien de Rubempré (nom de jeune fille de sa mère) pour se donner plus d’importance et s’éprend d’une jeune actrice Coralie avec laquelle il file un amour rythmé par la luxure. Pour elle, il refuse l’intérêt que lui porte ànouveau Me de Bargenton qui dans son amour-propre va avec l’aide de sa cousine lui faire miroiter la possibilité de porter à nouveau le titre de comte, s’il met sa plume au service d’un journal royaliste. Ce retournement sonnera sa fin. Ses amis journalistes l’attaquent violement et de toutes parts. Vite ruiné, sans aucun soutien, très affecté par le décès de Coralie, Lucien se décide àretourner à Angoulême où son ami et beau-frère David se bat pour régler les dettes que Lucien a contractées en son nom.

3ème partie : Les souffrances de l’inventeur (initialement publiée sous le titre de Eve et David)

David, menacé d’incarcération suite à deux faux billets à ordre faits par Lucien en son nom , caché par une amie de la famille, trouve enfin le procédé qui permet de fabriquer àmoindre coût le papier. Mais les intrigues de ses concurrents leur permettront de jeter David en prison afin de faire main basse sur son invention. Lucien décide alors de suicider. Dans sa tentative, il est arrêté par un prêtre, Carlos Herrera, qui en contrepartie de son obéissance lui offre argent, réussite, vengeance. Voyant là un moyen de se racheter en partie auprès de sa famille, Lucien accepte.Il envoie l’argent nécessaire à la libération de David et repart à Paris. David quant à lui trouve un accord avec ses ennemis, devenus exploitants de son invention et lui permettant de se retirer à la campagne avec son épouse pour y vivre aisément.

Portraits des personnages :

L’analyse portera en premier lieu sur les caractères diamétralement opposés de Lucien et David. A la fougue,...
tracking img