Bergson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les organes de répression responsables des arrestations et des condamnations en France de 1940 à 1944 I Les organismes déjà existants en 1940 - la police et la gendarmerie, dont l'organisation estprofondément remaniée par Pierre Pucheu, ministre de l'Intérieur du gouvernement de Vichy - les Renseignements généraux (RG) - les Brigades spéciales de la Préfecture de police de Paris, de créationrécente, dont les effectifs s'accroissent fortement à partir de l'été 1941 , désormais dédoublées en BS1, pour la traque des “ politiques ”, et en BS2 (créée en janvier 1942) pour la répression des “terroristes ”. II Les organisations créées par le gouvernement de Vichy - la Milice créée en 1943 - la Police aux questions juives (PQJ) - le service de police anti-communiste (SPAC) - les groupes mobilesde réserve (GMR) en activité dans la zone nord à partir de la fin 1942 III Les organismes de l'occupant allemand Le commandement militaire allemand, (MBF, Militärbefehlshaber in Frankreich), met enplace dès son installation en France un arsenal répressif (objectif : sécurité de ses troupes et maintien de l'ordre) : - les forces armées : la Wehrmacht - la police militaire : la Feldgendarmerie -la police secrète de l’armée : GFP (Geheime Feldpolizei), chargée des enquêtes - le service de renseignement de l'armée : l'Abwehr Les services de la police politique sont aussi à l'oeuvre : - laSipo-SD1, dépendant du RSHA2, l'Office central de sécurité du Reich, à Berlin, comprend : - la Sipo qui regroupe la Gestapo3 (Geheime Staatspolizei) et la Kripo4 (Kriminalpolizei). - le SD, le service desécurité du parti nazi. Les Français utilisaient le terme de “ Gestapo ” pour désigner l'ensemble des services de police allemands. En été 1942 Karl Oberg, chef suprême des SS et de la police en France,rencontre René Bousquet (secrétaire général de la police de Vichy) pour officialiser la collaboration entre services français et services allemands. Les résistants arrêtés peuvent faire l'objet...
tracking img