Berstein et milza - histoire du xxème siècle - tome 2 - chapitre 4

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1504 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La France de 1945 à 1952
La reconstruction politique (1945-1947)
Les élections de 1945
1942 : DG promet « rendre la parole au peuple ».
21 Octobre 1945 : Consultation nationale (1ère élection pr les femmes)
« Limiter pouvoirs de l’AN+ lui faire rédiger une nvelle Constitution ? » 66% OUI
Assemblée élue est constituante + pouvoirs limités + durée de 7mois (rédact° constitut°)
{draw:frame} Equilibre des forces politiques bouleversés
3 Partis se partagent ¾ des sièges : nés ou renouvelés par la résistance
{text:list-item}
Le conflit entre de Gaulle et les partis
Conflit DG/PC et SFIO : supportent mal autorité de DG
{text:list-item} {text:list-item}
Concept° antagonistes des pouvoirspublics : DG veut exécutif fort / 2 Partis veulent pouvoir ds une Assemblée unique.
*20 Janvier 1946 : *DG , veut créer choc : démissionne (pense qu’on le rapellera, et non !)
*Tripartisme et la naissance de la 4ème* République Après démission de DG, seule force légitime = 3 Partis
{text:list-item} {text:list-item}
23 Janvier 1946 : *Naissance duTripartisme*.
Partis promettent de ne pas s’attaquer, défendre devant le pays les mesures du gouv.
Felix Gouin : Président du Conseil, répartit ministère entre 3 Partis ( !) malgré tout, les partis se méfient les uns des autres.
PC et SFIO veulent assemblée unique, tte puissante.
MRP peur d’une dictature communiste : veut un contrepoids (2nde Assemblée, Président dela République avec certaines prérogatives)
PC et SFIO imposent leurs loi au MRP, qui fait figure de parti d’opposition.
Mai 1946 : Proposit° au peuple d’une constitution façon socialo-communiste : 53% NON.
2 Juin 1946 : Election d’une seconde assemblée constituante pour redact° d’un projet qui convient aux Fr : prépondérance tripartisme, *renforcement du MRP*.(28,2%) : 1*er*parti de France.
Georges Bidault (MRP) : Président du Gouvernement Provisoire. Nvelle assemblée + tournée vers idées du président : compromis qui préserve prépondérance de l’AN. Octobre 1946 : Le MRP appelle à voter oui pour nveau projet constitutionnel (PC, SFIO aussi) : 53% OUI, mais 30% abstention : pas de large appui populaire.
de Gaulle : « Un tiers des Français s’yétaient résignés, un tiers l’avaient repoussée, un tiers l’avaient ignorée »
Nomme Paul Ramadier président du Conseil : forme gouv. avec représentants des 3 partis + mod/rad
RGR (Rassemblement des Gauches Rep) + UDSR (Union Démo et Socialiste de la Résistance.
La fin du tripartisme Entre le Janvier 1946 et Mai 1947 : Opposition grandissante entre PC et autrespartis de la Majorité.
{text:list-item}
Colonial : 1946 : PC dénonce opérat° militaires au Vietnam (contre Ho Chi Minh) : rejette les crédits militaire demandés par gouv. : tension.
{text:list-item} {text:list-item}
4 Mai 1947 : Ministres PC votent avec députés PC un scrutin de confiance demandé par Ramadier (sur sa politique salariale ds usines renault) =
PCet SFIO pensent que la crise est passagère, mais l’aggravation de la guerre froide rend la décision irréversible. Le PC se trouve rejetté ds un ghetto politique.
Les institutions taillées à sa mesure se trouvent déséquilibrées dans leur fonctionnement.
*Les Institutions et leur pratique sous la IVème* République
La prépondérance de l’Assemblée NationaleRejet régime personnel de Vichy : on veut Démocratie + Suffrage Universel.
Pouvoir à l’Assemblée Nationale. (Députés pr 5 ans, représ. Prop.)
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}
Contrepoids que le MRP a fait introduire dans la Constitution :
{text:list-item} {text:list-item} {text:list-item} {text:list-item}...
tracking img