Bible, torah, coran, le rapport avec l'economie d'aujourd'hui

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

INTRODUCTION 2

I) La Bible 3

a) L’origine de la Bible 3

b) Son rapport avec l’économie d’aujourd’hui. 3

c) Les divergences économiques 4

II) La Torah 5

a) L’origine de la Torah 5

b) Au niveau économique 5

III) Le Coran 7

a) L’origine du Coran 7

b) La finance islamique 7

Conclusion 9

INTRODUCTION

Les Livres sacrés ont unrôle précis, ils sont formulés pour apposer le cachet de la religion sur les besoins des classes supérieures au pouvoir, afin d'être à même de mieux exploiter les classes subjuguées. Cela ressort clairement par l'examen des règles juridiques que comprennent les Livres sacrés et les intérêts protégés par ces règles, qui sont les intérêts des classes possédantes au pouvoir, au détriment de la massedu peuple et des esclaves.
 Le brigandage, organisé dans les Livres sacrés, devient l'institution dominante de la civilisation. Ce corpus de textes se prétend inspiré par la parole d'un Dieu unique et vivant, dont ces textes princeps recueillent le Message. C'est sur le fondement de ces textes dits révélés que se fonde l'énonciation qui préside à l'interprétation de ce qui se présente comme laParole de Dieu. 

Dans les trois religions centrées sur l’exigence éthique, la spiritualité -l’esprit- s’oppose à la recherche effrénée du pouvoir, de la richesse, et des plaisirs charnels. «Le monothéisme se substitue progressivement aux divinités largement anthropomorphisées du polythéisme babylonien. On passe à la transcendance radicale d’un dieu unique qui échappe à toute représentation. LaLoi est commune aux trois textes fondateurs, explique Annie Berthier, et les trois langues utilisées à l’origine pour répandre la bonne Parole sont l’hébreu, l’araméen et le grec». Le grec donnera à la Bible chrétienne son unité, et contribuera à engouffrer dans la culture du judaïsme des pans entiers de la philosophie hellénistique et du paganisme.

Qu’il s’appelle Yahvé dans la Torah, Dieu dansla Bible et Allah dans le Coran, on retrouve dans les trois religions «abrahamiques» l’idée d’un dieu unique, qui semble désigner une même entité. Les trois religions sont appelées «révélées» car Dieu y parle aux prophètes, lesquels rapportent sa parole. Ainsi, Jésus est reconnu par plusieurs disciples, tous d’origine juive, comme le Messie –mot hébreu qui désigne le Christ; son histoire seratranscrite dans les Evangiles qui constituent la grande partie de ce qu’on appelle dans la Bible, le Nouveau testament, qui donne naissance au christianisme. L’islam apparaîtra, quant à lui, vers 630 après. J.-C., élaboré sur la base des mêmes textes sacrés.

Nous pouvons donc nous poser comme question : « Quelles interrelations régissent entre l’Economie et les livres sacrés ? ».

C’est laproblématique à laquelle nous répondrons tout au long de ce dossier.

I) La Bible

L’origine de la Bible

La Bible ne formait pas, à l'origine, un seul livre, mais une petite série de livres et brochures, alors que son canon se constituait. La notion générale de la Bible en tant qu'unique livre est plutôt moderne, bien qu'elle ait été assemblée sous forme de codex (livre ourecueil) au second siècle après le Christ. Au quatrième siècle de l'ère chrétienne, la Bible était encore désignée en latin comme "Bibliotheca Divina", c'est-à-dire «La bibliothèque Divine».
«Bible» est tirée du mot grec biblia qui signifie rouleaux de papyrus, volumes ou livres, littéralement brochures. Les premiers chrétiens grecs appelaient les Ecritures Ta Biblia, c'est-à dire «Les Livres»,signifiant par là "LES livres prééminents", "suprêmes".
La Bible est un recueil de 70 livres, composé de 43 livres rédigés en hébreu ou araméen ;
Les Bibles hébraïques et juives ne dénombrent que 24 livres du fait que «I et II Samuel», «I et II Rois», «I et II Chroniques», «Esdras et Néhémie», ainsi que les douze livres de ceux qu'on appelle «Petits Prophètes», ne sont respectivement comptés que...
tracking img