Biographie jean cocteau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Jean Cocteau (1889-1963)
|1889 |Jean Cocteau est né à Maisons-Laffitte, le 5 juillet 1889. Il est issu d'une famille de la grande bourgeoisie parisienne. |
| |Il est le fils de Georges Cocteau, Avocat devenu rentier et d'Eugénie Lecomte. Il a une sour et un frère : Marthe (12 ans)|
| |et Paul (8 ans).|
|1898 |Il est  âgé de neuf ans lorsque son père se suicide dans son lit d'une balle dans la tête. « Le tragique restera l'une des|
| |préoccupations majeures du poète, une exorcisation jamais comblée. » Sa mère élèvera seule ce garçon complexe qui refuse |
| |de grandir, trouvant dans les états maladifs unmoyen de se faire choyer. Cocteau passe son enfance au grès des réceptions|
| |musicales que donne son grand-père, un être d'une grande culture artistique. Le grand-père de Jean Cocteau n'a de cesse |
| |d'initier le petit nonchalant de la famille à la musique. Cette initiation musicale  influencera beaucoup sa perception |
| |créatrice tout au long de sa vie.|
|1904 |Il est renvoyé pour indiscipline du Lycée Condorcet. Il ne gardera qu 'un souvenir marquant de ce lycée : celui de la |
| |révélation de la beauté masculine en la personne de son camarade, Dargelos,  le "premier symbole des forces sauvages qui |
| |nous habitent".Dargelos a inspiré l'un des personnages du Livre Blanc et des Enfants Terribles. |
|1908 |En 1908, Cocteau, alors âgé de 19 ans, fait la connaissance du célèbre tragédien Edouard de Max. Ce dernier, fasciné par |
| |l'écriture de Jean Cocteau , décide d'organiser une Matinée poétique au Théâtre Fémina, sur les Champs-Elysées, en |
||l'honneur de Cocteau. On y fait la lecture de ses poèmes et Edouard de Max n'hésite pas à la présenter comme un jeune |
| |prodige. |
|1909 |Jean Cocteau fait la connaissance de Marcel Proust et de la Comtesse de Noailles. Il se promènera dans les rues de Paris,|
| |affichant un style très provoquant. Il publie un premier recueil poétique, La Lampe d'Aladin. |
|1912 |Il rencontre Serge de Diaghilev, mécène et directeur de troupe Russe. Cette rencontre a une influence  déterminante : « Le|
| |premier son de cloche, qui ne se terminera qu'avec ma mort, me fut sonné par Diaghilev, une nuit, placede la Concorde. |
| |Nous rentrions de souper après le spectacle. Nijinsky boudait, à son habitude. Il marchait devant nous. Diaghilev |
| |s'amusait de mes ridicules. Comme je l'interrogeais sur sa réserve (j'étais habitué aux éloges), il s'arrêta, ajusta son |
| |monocle et me dit : « Etonne-moi » ». Cette discussion sert de révélateur :  Cocteau décide alors  d'arrêter son |
| |existence superficielle :  « Cette phrase me sauva d'une carrière de brio. Je devinai vite qu'on n'étonne pas un |
| |Diaghilev. De cette minute, je décidai de mourir et de revivre. Le travail fut long et atroce. Cette rupture, je la dois |
| |comme tant d'autres à cet ogre ». Cocteau fait la connaissance deStravinsky Représentation de Le Dieu bleu |
|1913 |la création par Diaghilev du Sacre du Printemps de Stravinski est pour lui une véritable révélation, qui influencera son |
| |ouvre. Mais Le Sacre du Printemps est mal reçu du grand public. Cocteau est très affecté par l'échec de son ami |
|1914 |Cocteau est ambulancier en Champagne, puis en...
tracking img