Blabla

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (430 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Dépecez l’espérance », ce poème est extrait du recueil Cérémonial de la violence parut en 1976 et écrit par André CHEDID.

En premier lieu, nous remarquons la violence des mots qu’André CHEDIDutilise. Nous avons dans ces quelques lignes tous un champ lexical de la violence :
_ égorgez, désespérément, haine, armés, mort, funèbre, haineux, monstres, déchainées, désarroi du cœur, massacre, lamort, trappe, guet-apens...
A travers ces quelques mots, parfois très dur, elle s’adresse à ceux qu’elle appelle : « ces frères ». Elle insiste d’ailleurs beaucoup sur ce terme car, il est toujourspassé après une virgule, marquant une pause avant, et devant un point, quel qu’il soit. Grâce aux terminaisons des verbes ; ‘’ez’’, et au ‘’ vous, votre, vos ‘’ répéter, nous pouvons déduire que nousavons sous les yeux un réquisitoire envers les destinataires du poème. Elle leurs reproche
« Dépecez l’espérance », ce poème est extrait du recueil Cérémonial de la violence parut en 1976 et écritpar André CHEDID.

En premier lieu, nous remarquons la violence des mots qu’André CHEDID utilise. Nous avons dans ces quelques lignes tous un champ lexical de la violence :
_ égorgez,désespérément, haine, armés, mort, funèbre, haineux, monstres, déchainées, désarroi du cœur, massacre, la mort, trappe, guet-apens...
A travers ces quelques mots, parfois très dur, elle s’adresse à ceux qu’elleappelle : « ces frères ». Elle insiste d’ailleurs beaucoup sur ce terme car, il est toujours passé après une virgule, marquant une pause avant, et devant un point, quel qu’il soit. Grâce auxterminaisons des verbes ; ‘’ez’’, et au ‘’ vous, votre, vos ‘’ répéter, nous pouvons déduire que nous avons sous les yeux un réquisitoire envers les destinataires du poème. Elle leurs reproche
« Dépecezl’espérance », ce poème est extrait du recueil Cérémonial de la violence parut en 1976 et écrit par André CHEDID.

En premier lieu, nous remarquons la violence des mots qu’André CHEDID utilise. Nous...
tracking img