Black block

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les blacks blocks ou l’art de reconsidérer les choses

Parlons un peu de ces rassemblements (quelques peu ) anarchistes qui agissent collectivement et spontanément via des actions directes. Quand je parle d’actions directes , j’entends par là comme la fusion des membres des GARI (Groupes d'action révolutionnaire internationalistes) qui ne voulaient pas ranger les armes après la mort deFranco , de la destruction de biens matériels , en passant le plus naturellement a notre époque , à du cassage de flics et bien pire si l’on fait appel à la belle morale cartésienne de notre société.

Mais dans quel but précis peut-on arriver à cette violence extrême ?
Dans un but de revendication bien sur ! quelques exemples simples : nous vivons dans un monde violent il faut bien se l’avouer, agressés par la publicité , le travail , l’obligation de consommer , de se plier à des lois que quelques personnes ont voté.. ( en résumé.. démocratie ou oligarchie ?) , plutôt dictature masquée en démocratie .. Pourquoi ne pas suivre un mouvement pacifiste ? parce que le pacifisme ne marche plus , George Orwell défendait également une position proche en reprochant aux pacifistes d '« éluderles questions gênantes » et d'adopter « la thèse stérile et malhonnête selon laquelle dans chaque guerre les deux camps représentent la même chose, ce pourquoi il est sans importance de savoir qui gagne. » S'adressant à Gandhi, il écrivait également : « Et les Juifs ? Acceptez-vous qu'on les extermine tous ? Et sinon, que proposez-vous pour l'éviter, si vous excluez l'option de la guerre ? » .
Lesblacks blocks sont une manière concrète et forte de faire valoir des objections politiques et sociétaires en passant sublimement par ce que craint avant tout les gouvernements : le non contrôle , l’émeute , la violence et sûrement une guérilla urbaine…
Oui le gouvernement essaye tant bien que mal d’étouffer les mœurs avant que la population , les habitants prennent parti des émeutiers ,avec bien sur , l’aide vitale des médias , qui font nulle doute marcher le monde.

« Si nous avons conscience que casser des vitrines,
brûler des banques (…), ne révolutionnera
pas le monde, nous pensons que c'est un moyen
concret de déstabilisation des pouvoirs en place,
et nous espérons également que cela puisse être
la démonstration d'une colère qui doit se généraliser
si nous voulons unjour ou l'autre vivre pleinement
nos idées. » (extrait du Communiqué d'un groupe affinitaire actif au sein d'un black bloc lors de la journée d'actions et de la manifestation des 20 et 21 juillet 2001 à Gênes)

les militants black block se veulent clairement critiques vis-à-vis du mouvement "anti-mondialisation" dans son ensemble et (re)pose entre autres la
question de l'utilité, du rôle etde la pertinence politique des contresommets.
Gardons toujours en tête que malgré leurs discours "démocratiques" et moralistes, ceux qui ont le pouvoir ne sont jamais opposés à la violence. S'ils le sont, c'est qu'elle est utilisée par d'autres qu'eux, contre eux. Leur principale préoccupation est de conserver le monopole de la violence, pas de l'éradiquer. Il n'y a jamais eu autant d'armes dansle monde que de nos jours. Bien sur, ces armes ne sont majoritairement pas dans n'importe quelles mains. « Aux mains de l’état, la force s'appelle droit ; aux mains de l'individu , elle se nomme crime. »

Je pensais que « Bienvenue a Gattaca » d’ Andrew Niccol , « Brazil » de Terry Gilliam , ou encore le roman « 1984 » de Orwell , étaient des fictions, mais ces auteurs ont juste étéavant-gardistes et visionnaires.
« A chaque coin de la planète depuis l’instauration des régimes démocratiques : prisons, répression, matraques, et coups de feu ont été la réponse démocratique aux demandes de justice sociale, d’égal accès aux ressources, de pleine liberté d’expression et de développement individuel. » Extrait du journal de la Fédération Anarchiste italienne Umanità Nova, anno 81, n°...
tracking img