Brassens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mourir pour des idéesMourir pour des idées
Cette chanson est une réponse à ceux ("multitude accablante") qui avaient vivement critiqué sa chanson de 1964, Les deux oncles.
Brassens développe son propos, il l'argumente, tout en le tempérant quelque peu.
[contact auteur : Jean-françois Burlot] - [compléter cette analyse]Complément
La chanson "Mourir pour des idées" a été déposée à la SACEM en1972 et enregistrée la même année.
[contact auteur : François Direz]Complément
A l'inverse de la chanson Les deux oncles, celle-ci a été traduite notamment en italien par le chanteur Fabrizio de Andre, qui traduisit et chanta plusieurs chansons de GB.
[contact auteur : Raphael W.]01Mourir pour des idées, l'idée est excellente.02Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue,Impasse logique
Ilsuffit de deux vers à Brassens pour rendre absurde l'expression qui sert de titre : mourir pour des idées c'est mourir de ne pas avoir d'idées.
De plus, jeu sémantique appelé antanaclase qui consiste en la répétition du mot "idée" dans deux sens différents :
- mourir pour des idées = opinions, idéologie
- l'idée est excellente = proposition, projet.
Bien sûr, cela tend à rendre absurdretoutes les idéologies
[contact auteur : Mathieu Rasoli] - [compléter cette analyse]03Car tous ceux qui l'avaient, multitude accablante,Multitude
La multitude, la foule, s'oppose à l'individu.
Dans Le pluriel, Brassens a dit tout le bien qu'il pensait des ligues, cliques et autres troupes.
[contact auteur : Jean-françois Burlot] - [compléter cette analyse]Accablante
"Accabler" a deux sens :accuser, et écraser, opprimer.
La multitude accablante est donc à la fois accusatrice et franchement pénible.
[contact auteur : Jean-françois Burlot] - [compléter cette analyse]Multitude
Un thème récurrent chez Brassens : La mauvaise réputation (Tout le monde se rue sur moi), La tondue, La messe au pendu (La foule qui se déchaîne)
[contact auteur : Jacques Faulx] - [compléter cette analyse]04Enhurlant à la mort me sont tombés dessus.Hurlant à la mort
Expression figée remotivée par le contexte : "hurler à la mort", c'est ici hurler en faveur de la mort.
[contact auteur : Mathieu Rasoli] - [compléter cette analyse]05Ils ont su me convaincre et ma muse insolente,Ma muse insolente
Ici, Brassens joue avec le fait que la "multitude" l'a convaincu, presque contre son gré (ou son raisonnement): c'est de l'endoctrinement. Sa muse, sans qu'il ait de contrôle dessus, semble décider d'elle même d'écrire cette chanson.
[contact auteur : Jérôme Reybert] - [compléter cette analyse]06Abjurant ses erreurs, se rallie à leur foiAbjurer
(du latin 'abjurare' = nier par serment) Renoncer solennellement à une religion ou à une opinion.
[contact auteur] - [compléter cette analyse]07Avec un soupçonde réserve toutefois :08Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente,D'accord, mais de mort lente
Mourir pour des idées... de mort lente, c'est en somme, vivre pour défendre des idées.
Brassens ne critique pas ceux qui ont des idées et qui les défendent (il est de ceux-là), mais ceux qui poussent cette défense jusqu'au sacrifice de leur vie, ou plutôt, les "gourous" qui, bien au chauddans leur QG, envoient les autres (de préférence jeunes et pleins d'idéal) au casse-pipe.
[contact auteur : Jean-françois Burlot] - [compléter cette analyse]Complément
Pour ma part, il me semble que "d'accord, mais de mort lente" traduit le fait qu'il a surtout envie de vivre. Même si GB a ses idées qu'il défend, je pense que ce ne sont pas des idées qui entraine à risquer sa vie. ChanterHécatombe ou Les Bourgeois comme Brel ce n'est quand même pas comme prendre les armes, pour le moins ça n'y conduit pas non plus.
[contact auteur : Samuel S.]La mort (vio)lente
Brassens semble également créer une antithèse à la locution "mourir d'une mort VIOLENTE" par le biais de la rime ("de mort LENTE").
[contact auteur : Ralf Tauchmann] - [compléter cette analyse]09D'accord, mais de mort lente....
tracking img