Brigite bardot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1163 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Brigitte Bardot

La plus décriée, la plus belle, mais aussi la plus adulée des stars françaises Brigitte Bardot de son vrai nom, a vu le jour à Paris le 28 septembre 1934, dans une famille d'industriels de Passy. Elle a une soeur, Marie-Jeanne.
De son enfance elle a conservé un caractère fort et fragile. Son caractère bien trempé et ses prises de positions courageuses lui valent d'êtremontrée du doigt par une certaine presse progressiste prônant « l'anti-civilisation » décadente.
Ses parents lui donnent une éducation très bourgeoise, avec un grand respect des valeurs et des traditions. Ils l'inscrivent à un cours de danse classique, discipline à travers de laquelle elle se révèle très douée.
A 14 ans elle pose, pour « Le jardin des modes junior », avec l'accord de ses parents quine sont guère enthousiastes, car bien sûr ils ne veulent pas d'une cover-girl dans la famille ! Très vite, elle fait la couverture de « Elle ». « Je devins la mascotte de l'hebdomadaire et le destin se mit à marcher contre ma volonté car Roger Vadim vit les photos et demanda à me rencontrer ». Vadim réussit à rencontrer Brigitte par l'intermédiaire de son ami Marc Allégret. Le coup de foudre estimmédiat et réciproque. Elle tourne un bout d'essai en prenant tous les risques. Vadim lui donne la réplique, et devient son amant.
Elle décide de rejoindre Vadim, au risque de provoquer un scandale familial et, pendant l'été,elle découvre la « dolce vita » le soleil, l'odeur des pins et du thym mêlée à celle des fleurs d'oranger et d'eucalyptus, à Cap Myrthes, près de la Croix-Valmer.
Elledéclare : « J'ai appris à vivre en sauvage, pieds nus, en bikini, j'ai fait brunir mon corps pour la première fois. Cette nouvelle manière de vivre me convient parfaitement ». Mais les parents Bardot veillent, les amoureux devront attendre et ils se marieront deux ans plus tard, le 19 décembre 1952.
Le réalisateur Jean Boyer la découvre, elle fait alors sa première apparition à l'écran, en 1952 :« Le trou normand » avec Bourvil. Elle tourne de 1952 à 1956 une douzaine de films avec Willy Rozier qui lui donne la vedette de « Manina », la fille sans voile, puis Sacha Guitry, René Clair, Anatole Litvak et Marc Allégret se l'arrachent.
C'est avec Roger Vadim, son premier mari, qu'elle atteint les sommets de la célébrité en 1956 dans « Et Dieu créa la femme ». Le film très avant-gardiste,d'abord boudé, fera scandale et puis finalement connaîtra un immense succès tant en France qu'aux Etats-Unis. Brigitte y fait une remarquable et retentissante prestation d'une sensualité juvénile sans aucun complexe. Elle déclare : « Je ne jouais pas, j'étais». Les jeunes filles de l'époque singent son style, sa sauvagerie et son allure déconcertent et secouent les manières petites bourgeoises, lemythe BB est né.
1959 : Sortie du film « Babette s'en va-t-en guerre » de Christian-Jaque en septembre. Brigitte Bardot (très habillée) face à Francis Blanche, impose l'acteur Jacques Charrier.
Aux studios de La Victorine, Michel Boisrond dirige, pour la troisième fois, Brigitte Bardot dans « Voulez-vous danser avec moi ? ».
Brigitte Bardot épouse Jacques Charrier. Brigitte Bardot etJacques Charrier se marient en juin 1959, son partenaire dans « Babette s'en va-t'en guerre » de Christian-Jaque. Nicolas l'unique enfant de Brigitte Bardot vient au monde en janvier : divorce de ses parents le 30 janvier 1963, sa garde sera confiée à son père, Jacques Charrier.
Brigitte symbolise la joie de vivre d'une jeunesse à la fois pétillante et lucide. Elle suscite hargne, jalousie, désir,admiration, c'est la « bardolâtrie ». Succombant à la mode, les pisse-froid et donneurs de leçons de l'étriquée «gauche bourgeoise», les « Simone de Beauvoir », ou les Marguerite Duras lui consacrent des articles désagréables. Mais la belle ne se laisse pas atteindre et continue une carrière qui aujourd'hui s’avère avoir être plus que brillante.
Brigitte dira plus tard : « La bardolâtrie me...
tracking img