Bts ci ccf 1 : etude secteur ( les fruits et legumes en hongrie)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude secteur : Les Fruits et Légumes
Introduction
Le secteur des fruits et légumes n’est pas encore bien développé en Hongrie. Pourtant d’importants financements européens ont été donnés pour développer cette activité au sein du pays. Il faut aussi savoir que les Hongrois consomment de plus en plus de fruits et légumes depuis les dernières années. L’agroalimentaire représente 4,9% desexportations de la part de la France vers ce pays et constitue le point faible des échanges bilatéraux. Les modes de consommation évoluent en Hongrie et entraînent une hausse des ventes de produits à plus forte valeur ajoutée.

I) L’offre

* L’offre locale

La présence de grandes surfaces emmène logiquement vers des rayons fruits et légumes. Mais celles-ci ne proposent pas le choix que l’onpeut avoir dans d’autres pays européens.

De plus, les petits commerces ne proposent pas un éventail très large dans ce secteur par manque de production locale. Les importations sont encore trop faibles et le consommateur Hongrois ne peut donc profiter de l’ensemble des produits que l’on trouve par exemple aujourd’hui dans nos grandes surfaces en France.

Des solutions ont été mises en placenotamment par l’Union Européenne qui a donné une subvention de 2.1 millions d’euros pour le développement de la filière fruits et légumes en Hongrie.

* Les produits présents sur le marché

Le secteur n’étant pas encore bien développé peu de produits sont disponibles. Seules les pommes de terre sont cultivées ainsi que quelques céréales et au niveau des fruits ce sont les vignes qui restentprépondérantes (la Hongrie est reconnue pour ses vins de renommée internationale).
Les grandes surfaces proposent des produits importés mais trop peu à l’heure actuelle.
Par ailleurs, il faut noter l’implantation locale des groupes Bonduelle ou Bongrain qui occupent des positions dominantes dans leurs domaines respectifs.
Peu d’informations circulent dans ce domaine.

II) La demande

*Quantitative

En 1997, le ministère de la santé et la fédération des producteurs de fruits et légumes ont lancé un programme de sensibilisation à l'aspect bénéfique d'une consommation régulière de fruits et légumes. La consommation des Hongrois a progressé pour atteindre aujourd'hui en moyenne 70 kg de fruits par personne et par an et 90 kg de légumes par personne et par an.
La distributionne répond pas correctement à cette distribution qui s’est accrue au fil des années et c’est pourquoi la Hongrie avec le soutient de l’UE emploi des moyens pour développer ce secteur.

* Qualitative

Comme tout consommateur, les Hongrois sont sans cesse en recherche de qualité. Il est certain que des produits endommagés et non attirants ne trouverons pas preneur.

La demande croissante dansce type de secteur prouve qu’il y a à gagner pour les entreprises voulant exporter dans ce pays. De plus la conjoncture économique du pays montre une hausse de pouvoir d’achat des Hongrois qui sont de plus en plus attirés par des produits plus chers mais de qualité.

Les modes de consommation évoluent en Hongrie ce qui devrait entraîner une hausse des ventes de produits à plus forte valeurajoutée où les sociétés françaises ont de solides atouts.
La France échange depuis longtemps avec la Hongrie et ses produits sont reconnus pour leur qualité et donc appréciés des consommateurs.

III) La distribution

* Les caractéristiques de la distribution.

La filière fruits et légumes est encore peu exploitée dans ce pays mais il existe des possibilités pour exporter et mêmes’implanter.

Exporter relève de la grande distribution. Il faut trouver un marché avec les grandes chaines présentes sur place et arriver à conclure des accords. Depuis le 1er mai 2004, la Hongrie bénéficie de l'Union Douanière, en vertu de laquelle, d’une part, les frontières douanières intracommunautaires sont supprimées ; d’autre part, les procédures de contrôles douaniers en matière de libre...
tracking img