Bursky 99 cents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1340 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA PHOTOGRAPHIE OU L'ERE DE LA REPRODUCTION

Aujourd'hui, à l'époque ou l'ère du numérique retentit de toutes parts la photographie est devenue banale. L'oeuvre d'art a perdu son aura.
La photographie est donc l'enfant de cette production de masse qui par voie de conséquence entraine la consommation de masse. Celle ci est tout de même celle qui permet une représentation à l'identique duréelle et inhibe toutes les imperfections de la main. Elle entraine ainsi une implication d'autant plus importante du public qui se sent totalement plus concerné. Il ne contemple pas la technique qui lui semble anodine mais bien le thème et les idées qui l'amène à la réflexion.
L'aura disparaît. Mais la photo touche plus elle permet de voir la réalité avec par exemple la fondation louis khan.
L'onne doit pas oublié le pouvoir de propagande d'une image. Ici on pourrait penser à de la propagande avec ses couleurs mais finalement elle recèle une idée.

Cette image peut être perçu comme une propagande avec ses couleurs elle aurait presque un trait de publicité alléchante. On nous déconnecte du réelle pour que l'on s'en rende d'autant plus compte.

Ici grâce au numérique c'est une image quel'on aurait pu prendre par nous même ainsi à l'heure de « l'oeuvre d'art et de sa surproductibilité technique » on doit se requestionner quant à l'essence de l'oeuvre soit son thème. C'est ce que nous aborderons dans cet exposé.

le sujet de l'oeuvre
Aujourd'hui l'oeuvre d'art nous amène à nous questionner, en effet au delà de son côté annodin un effet plus pervers se cache derrière.CONSOMMATION DE MASSE, L'ART DE PLACER LA MASSE COMME EXPERTE DU SUJET
Cette photo nous pose la question de la consommation de masse. Nous sommes dans une ère des masses et celle ci ne fait que s'amplifier.

La consommation de masse n'est pas d'aujourd'hui et un artiste l'a bien compris il y a quelques décennies.Andy Wharol ne naquit pas artiste de géni, il fut publicitaire et par la suite voulufaire quelque chose qui se détachait de richtenstein. La réponse de ce qu'il devait faire lui vint par Muriel Latow, elle lui demanda ce qui lui plaisait le plus, et lui, considérant « qu'être bon en affaire est le genre d'art le plus fascinant, répondit naturellement l'argent. Elle lui dit alors que c'était ce que tout le monde aimait et qu'il fallait peindre ça car c'était ce qui parlait le plusaux masses. Ainsi naquit ses oeuvres sur les billets ainsi que sur les boîtes de soupe campbel. Ici nous avons à faire à des produits de consommation de masse! A l'heure ou le supermarché est le meilleur « meetic » de la vie réelle, rien d'étonnant à ce que cet artiste berlinois prennent cet espace de vie quotidienne comme base de son oeuvre.

Cette image nous questionne dons sur notreconsommation. En effet en l'érigeant en tant qu'oeuvre d'art les masses peuvent se requestionner quant à leurs actions quotidiennes qui leur semblent tout à fait banal. Ainsi c'est une psychanalyse qui fait ressortir les inconscients de tout un chacun.

Ce qui est presque comique c'est que l'on assiste presque à une mise en abime, en effet, cette oeuvre d'art représentant la consommation à également étél'enjeu d'une consommation lors de sa vente qui s'est révélé être la plus chère de l'année 2007. La différence qui n'est pas des moindres est que l'on parle de la consommation de masse et que dans l'enchère qui s'est opéré pour cette image celle ci n'était adressé qu'à une certaine élite.

LA CONSOMMATION DE MASSE, OU L'ART DE PRENDRE UN SUJET QUI MOBILISE LA MASSE

L'œuvre d'art colle à sontemps et l'oeuvre d'art contemporaine doit parler au gens de quelque chose qu'ils connaissent. En effet l'art semble souvent inaccessible pour celui qui n'a pas la culture.
Les politiques l'on bien compris lors de l'ère industrielle en instaurant les expositions universelles pour divertir la foule par le biais de l'art et des avancement techniques... etc

Tout un chacun peut se permettre de...
tracking img