Camus et l'absurde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1

Camus et l’absurde : petit parcours à travers son oeuvre I. Meursault
1. Un comportement bizarre Cf. L’extrait de la demande en mariage1 : Cet extrait permet de mettre en évidence plusieurs caractéristiques du comportement de Meursault : • l’indifférence par rapport à soi et à Marie (« cela m’était égal »), • la sincérité et l’exigence d’authenticité (Meursault n’apporte visiblement pas lesréponses attendues par Marie), • le caractère taciturne (Meursault ne parle pas pour ne rien dire : « je me taisais, n’ayant rien à ajouter ». Céleste fera remarquer ce trait de caractère lors du procès (pp. 141-142)), • la tendance à ne pas souscrire aux valeurs communément admises (Meursault considère que l’amour et le mariage ne sont pas des choses importantes) et aux conventions (Meursault nes’étonne pas du fait que Marie le demande en mariage). • Le sentiment qu’a le lecteur de l’indifférence de Meursault est accentué par le discours indirect : Meursault ne s’attache pas à informer le lecteur de ce qui s’est réellement dit et ne rapporte aucune émotion.

2. Nuance Meursault n’est pas si indifférent qu’il en a l’air. Premier extrait : la veillée mortuaire2 Cet extrait montre queMeursault est très attentif à certains détails visuels ou auditifs : la pièce est « éclatante de blancheur », tout se dessine « avec une pureté blessante pour les yeux », les amis de la mère entrent « en silence dans cette lumière aveuglante »,... Deuxième extrait : la rencontre de Marie3 Comme dans le premier extrait, on peut voir que Meursault retient ce que lui communiquent ses sens. Il noteégalement les manifestations de joie de Marie (« elle riait », « elle riait toujours », « elle a encore ri »). Troisième extrait : la journée chez Masson4 En plus d’accorder de l’attention à ses sensations, Meursault relève et analyse un tic de langage de Masson. On peut aussi constater qu’éprouver est une occupation à part entière pour Meursault (« je n’ai plus fait attention à ce tic parce quej’étais occupé à éprouver que le soleil me faisait du bien »). Quatrième extrait : le trajet tribunal-prison5 Cet extrait permet de mettre en évidence le fait que l’attention aux petits détails rend Meursault heureux. L’abondance de détails montre que Meursault n’est pas indifférent à tout ; il est au contraire très attentif à ce que lui communiquent ses sens. Meursault est très ancré dans le présent.

12

L’Étranger, Paris, Gallimard / « Folio », pp. 69-70 (« Le soir, Marie est venue [...] dès qu’elle le voudrait ») L’Étranger, Folio pp. 18-19 (« C’est un frôlement [...] un nid de rides. ») 3 L’Étranger, Folio pp. 34-35 (« Je l’ai aidée [...] avec Fernandel. ») 4 L’Étranger, Folio pp. 81-82 (« Masson voulait se baigner [...] chauffer sous mes pieds. ») 5 L’Étranger, Folio pp. 148-149 («L’audience était levée. [...] je me sentais content. »)

2 3. Rien n’a d’importance Pourquoi Meursault est-il indifférent aux gens et à sa vie et tellement ancré dans le présent ? Cf. le discours à l’aumônier6. • Une nouveauté dans l’attitude de Meursault : il s’énerve, alors qu’il est d’habitude très calme, presque apathique. Cela montre qu’il exprime sa vérité, ce qu’il croit. • Pour lui, lescertitudes du prêtre sont irréelles, invérifiables et donc incertaines. Or, Meursault vit dans le présent, sans souci d’une vie future pour laquelle il faut tout sacrifier. La vérité de Meursault est qu’il faut vivre dans le présent ; Meursault s’en tient aux petites certitudes du quotidien, au « cheveu d’une femme ». • De plus, pour lui tout se vaut : qu’il ait fait telle chose ou telle autre n’a pasd’importance. C’est la mort qui fait que rien n’a d’importance. Pourquoi devrait-on vivre de telle façon plutôt que de telle autre, puisqu’on doit de toute façon mourir. Par rapport à la mort, rien n’a de sens. Cf. « ce souffle égalisait sur son passage tout ce qu’on me proposait. ». C’est donc sa mort qui justifiera la vie qu’il a menée, qui lui donnera raison : « cette minute et cette...
tracking img