Candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1674 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Voltaire (1694-1778)

CANDIDE (1759)

Problématique : Comment Voltaire se sert-il du conte philosophique pour porter un regard critique sur ses contemporains 

1. Chapitre 1
2. Chapitre 6
3. Chapitre 19
4. Chapitre 30

TEXTE 1 : Chapitre 1

Problématique : Montrer comment Voltaire parodie les codes de l’incipit du conte pour proposer une satire pphilosophique et sociale.

Introduction

Voltaire (1694-1778), conte philosophique, 1759.
Fait partie du siècle des lumières.
Dans ce début de chapitre 1 de Candide, Voltaire donne l'image du meilleur des mondes possibles.
C'est l'incipit du conte, et il a pour fonction de présenter les personnages, le contexte, la situation initiale. Cela se fait par petits paragraphes successifs,correspondant à peu près chacun à un personnage; le chapitre est clôt par le départ de Candide et sa découverte du monde.
La perspective critique et philosophique est déjà présente dès le début de l'œuvre.

LECTURE

Annonce de la problématique.
1ère partie : Présentation des personnages
2e partie : L’univers du conte
3e partie : La doctrine de Pangloss : une parodie de discoursp philosophique

1ère partie : Présentation des personnages

Candide : Naïf, blanc, simple & sincère
Il est ingénu mais pas sot: « il avait le jugement assez droit » l4.

Le baron : Son pouvoir est mis en relief: « un des plus puissants » l11, avec des signes extérieurs de richesse: « tapisserie » l13, « grand aumônier » l16 :cette apparence de richesse fait de lui un personnage important.

La baronne : La baronne est évoquée en premier lieu par sa masse; on l’admire alors qu’elle n’a aucun intérêt ; elle apparaît comme l'image traditionnelle d'une maîtresse de maison.

Cunégonde : trois adjectifs: « fraîche, grasse, appétissante » l22
Son prénom peu esthétique et en contradiction avec l’image que perçoit Candide.Pangloss : philosophe perdue dans ses pensées
Pan signifie langage
Décrit admirablement.

L'évocation de ce contexte s'apparente donc beaucoup à celle du conte.

2e partie : L’univers du conte

. « Il y avait. » rappelle la formule du conte initiale du conte « il était une fois. »

. Château : « Thunder-ten-tronckh » a des sonorités abruptes relevant de l'imagination. Allitération en« t ».

. Lieu : Westphalie, pays peu connu

On est donc dans un monde qui semble lointain voir imaginaire, le monde d’un conte.
. Personnages types et archétype.
Baron et Baronne (prince & princesse).
. L’harmonie trompeuse de Pangloss.

3e partie : La doctrine de Pangloss : une parodie de discours p philosophiqueVoltaire se moque en particulier de Leibniz qui est un philosophe allemand du XVII et en fait la caricature à travers Pangloss avec des exemples inversés (à partir l33).
"Les nez ont été faits pour porter des lunettes"
"Les jambes sont visiblement instituées pour être chaussées"
"Les pierres ont été formées pour être taillées et pour en faire des châteaux"
Ces exemples sont absurdes, car ils sontinversés.
Apparence logique alors que ces exemples sont absurdes et illustrent une théorie absurde.

"Le meilleur des mondes possibles" l28
"Le plus beau des châteaux" l29
"La meilleure des baronnes" l29
Les descriptions montrent pourtant qu'ils n'ont rien de particulier, critique des optimistes.

Conclusion

Voltaire place des indices dans le texte qui attire l’attention du lecteur,soulignant l’illusion de la richesse et de connaissance dans laquelle vivent les personnages. C’est un monde fermé sur lui-même basé sur des valeurs fausses.
Voltaire détourne la forme traditionnelle de l’incipit du conte en parodiant les codes du genre et propose une satire philosophique et sociale.

TEXTE 2 : Chapitre 6

Problématique : Montrer en quoi le registre ironique est une arme...
tracking img