Charles jourdan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6214 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Notre équipe :

01/11/1994
Diagnostic Industriel Charles Jourdan | ICE Consulting Horizon1994-1995] |

ICE Consulting | Diagnostic industriel Charles Jourdan |

SOMMAIRE

-------------------------------------------------
Introduction

* Historique et présentation de Charles Jourdan
* Objectifs de notre intervention
* Contexte économique en 1994-1995
* Démarche* Périmètres d’actions
* Analyse du diagnostic SWOT

I. -------------------------------------------------
Analyse détaillée de l’existant

1. Les cartographies des flux existants

a. La préparation des collections
b. Organigramme de l’organisation actuel
c. Cartographie des flux actuels

2. Analyse des dysfonctionnements et potentielsd’amélioration par service

* Bureau d’études/ Industrialisation
* Méthodes
* Production
* Ordonnancement-Lancement
* Approvisionnements
* Achats
* Qualité
* Commercial-ADV
* Informatique
* Ressources humaines

II. -------------------------------------------------
Développement des actions/ solutions

III.-------------------------------------------------
Installation et suivi des phases

a. Nouvelle cartographie des flux
b. Présentation d’un GANTT
c. Schéma Ishikawa

IV. -------------------------------------------------
Conclusion

Introduction

* Historique et présentation de la société Charles Jourdan
En 1919, Charles Jourdan décide de créer son entreprise du même nom. L’objectif de cette entrepriseartisanale, implantée dans la Drôme, est de proposer des chaussures de luxe.
Après le crash boursier dans les années 30, la société est assombrie par les nuages de la récession, et ce n’est qu’à la fin de la seconde guerre mondiale que l’entreprise connaît un nouvel essor.
En 1947, la direction de l’entreprise est reprise par les 3 fils de Charles Jourdan. A la suite de l’apparition denouveaux modèles de chaussures, la demande a doublée, ce qui amène à la construction d’un nouveau bâtiment industriel.
En France, les demandes ne cessent d’augmenter, ce qui implique un développement constant des sites de production.
Dans les années 50, la famille fait ses premiers pas sur le marché international, et lance en Angleterre deux modèles qui feront date dans l’histoire de la chaussure.Dans les années 60, les Jourdan utilisent dans leur usine des machines ultra modernes et installent un équipement informatique.
Dans les années 70, les différents naissent au sein de la famille, l’éclatement de l’association familiale semble inévitable. Après de courtes négociations, le géant de la fabrication de chaussures Genesco devient actionnaire majoritaire de la maison Charles Jourdan,et Roland Jourdan est nommé PDG du groupe.
Dans les années 70-80, de nombreuses franchises sont créées, et les contrats de production de chaussures sous licence se multiplient.
Roland Jourdan, PDG, met l’accent sur la création, le développement d’accessoires en maroquinerie et en textile et souhaite garder le contrôle de l’ensemble des chaussures produites sous la marque « Charles Jourdan ».Malgré une forte expansion durant ces années et des bénéfices qui atteignent des sommets c’est en 1976, que le père fondateur de la marque décède, et que la maison Genesco décide de vendre la société d’une part à des investisseurs suisses (en 1980), dont Franz Wassmer, qui se séparent de Roland Jourdan, le fils du fondateur. Et d’autre part, au groupe Portland Cement Werke (PCW) en 1981.
Cedernier grand tournant de l’histoire de Charles Jourdan annonce en même temps des nouveaux changements. La mode est devenue éphémère, les modifications climatiques entre les saisons et la forte concurrence qui montre un changement de contexte pour Charles Jourdan.
Les années 90 sont entièrement placées sous le signe de la redynamisation, la direction décide de se recentrer sur son corps de...
tracking img