Christo - le land art

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2597 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fabien Orelli et Ross Sese Histoire de l'art

Christo et Jeanne-Claude
Exposé d'histoire de l'art
Christo et Jeanne-Claude

Biographie:

Le nom complet de Christo et Jeanne-Claude est Christo Vladimiroff Javacheff et Jeanne-Claude Denat de Guillebon. Ils sont tous les deux nés le 13 juin 1935, luià Gabrovo en Bulgarie et elle à Casablanca au Maroc. Elle est morte le 18 novembre 2009 à New York. Ils vivaient à New York dans le quartier de Soho. Elle faisait partie d'une famille de militaires français. Elle passa son baccalauréat de philosophie en 1952 à Tunis. Il a eu une enfance très compliquée et difficile et cela a eu un important choc sur lui. En effet, le père de Christo avait une usinede produits chimiques et sa mère était secrétaire générale de l’Académie des Beaux-Arts de Sofia jusqu’en 1931. La famille de Christo a accueilli à plusieurs reprises des artistes et des amis fuyant les bombardements des villes par les Alliés. Il a vu des exécutions dans les rues ainsi que l'entrée de l'Armée Rouge en Bulgarie en 1944. Son père a été emprisonné pour sabotage. À 6 ans, il faisaitdéjà des portraits des femmes du village. Il débuta sa formation artistique, en 1953, dans l'académie des beaux-arts de Sofia ou il étudia la peinture, la sculpture et l’architecture jusqu’en 1956. Il est chargé, par le pouvoir en place, d'aménager les abords des lignes ferroviaires pour donner aux passagers occidentaux une image riante de la Bulgarie. En raison de la forte propagande du régime,seuls les partisans du parti communiste pouvaient avoir le diplôme, ce qui n'était pas son cas. En effet, il défiait le système en peignant des toiles allant à l’encontre de l’idéologie (comme Paysans au repos dans un champ). Cela lui causa beaucoup d'ennuis et il décida alors de fuir à Vienne où il alla chez un ami de son père, sachant qu'il ne pourrait pas voir des œuvres de Matisse, Picasso etd'autres. Le jour suivant, il s'inscrit à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne, ce qui lui évite de demander le statut de réfugié. Il partit rapidement pour Genève, puis pour Paris où il atteint son rêve. Il commença à faire des portraits signés Javacheff. Ce qui lui permit de peindre l'épouse du général de Guillebon. Sa fille, Jeanne-Claude, fit la connaissance de Christo lors de la séance deportraits de sa mère et tomba amoureuse de lui, quelque temps après ils se marièrent au désaccord des parents de Jeanne-Claude en 1958. Il voulait commencer à explorer sa propre voie (comme il le disait). À Paris, il franchit deux étapes qui changeraient sa vie d'artiste. Tout d'abord, il arrêta de signer ses œuvres avec son nom slave pour utiliser son prénom. Puis la deuxième étape fut qu'il commençaà utiliser du tissu ainsi que des cordes, des ficelles. Il commence à côtoyer le groupe des nouveaux réalistes en 1960, mais on ne sait pas s’il en faisait vraiment partie. Ses premières œuvres sont des peintures abstraites et des empaquetages d’objets (bouteilles, bidons, cartons, tables, etc.) ou de modèles vivants dans de la toile ou du plastique. On peut trouver des intérêts de Christo pourl'empaquetage. Le dessin d' Henry Moore « Foule regardant un objet ficelé » et la photographie de Man Ray « L'énigme d'Isidore Ducasse » ont été désignés comme sources possibles d'influence, mais Christo déclare ne les avoir vu qu'après. Le 13 août 1961 fut érigé le Mur de Berlin par le régime communiste de Berlin-Est, sans passeport et lui-même réfugié d'un pays communiste. Christo a été trèsaffecté et révolté par cette décision. Ils décidèrent de faire une riposte et cette riposte fut le « Mur de Barils de Pétrole » ou plutôt « Le Rideau de Fer ». Ils proposèrent de barrer la rue Visconti sur la rive gauche, avec 240 barils de pétrole et préparèrent un descriptif détaillé du projet, on remarquera que leurs descriptifs seront toujours très détaillés et précis sur les mesures, mais il...
tracking img