Chronologie de la tunisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II Recherche Individuelle :
Chronologie de l’histoire de la Tunisie :
1956 (20 mars) : La Tunisie obtient son indépendance à la suite de l'abrogation du traité du Bardo et des conventions de la Marsa.
1956 (25 mars) : Une assemblée nationale constituante est élue. Elle débute la rédaction de la nouvelle constitution.
1956 (8 avril) : Lors de la première séance de l'Assemblée constituante,élue le 25 mars, Habib Bourguiba est élu à sa présidence.
1956 (11 avril) : Habib Bourguiba, est nommé par décret beylical premier ministre (président du Conseil) et cumule aussi les charges de ministre de la défense nationale et des affaires étrangères.
1956 (12 avril) : L'horaire de travail change en raison du ramadan et la séance unique est instaurée.
1956 (15 avril) : Habib Bourguiba annoncela formation de son gouvernement.
1956 (26 avril) : Un décret charge le ministère des finances d'administrer le domaine privé et le domaine d'État affecté à la couronne, ainsi que la liste civile du bey, jusque-là administrés par la résidence du Conseil. Il est également mis fin aux fonctions exercées par le fonctionnaire français qui était nommé « administrateur de la liste civile ».
1956 (3mai) : Deux décrets rétablissent et organisent les ministères des affaires étrangères et de la défense nationale.
1956 (31 mai) : Tous les « privilèges, exonérations ou immunités de quelque nature que ce soit » reconnus aux membres de la famille beylicale sont abolis. Tout bien ayant le caractère de habous public est intégré dans le domaine d'État et pris en charge par le service des domaines.1956 (7 juin) : Les conditions de fonctionnement de l'Assemblée constituante sont fixées.
1956 (21 juin) : Le territoire du royaume est découpé en 14 gouvernorats ayant à leur tête des gouverneurs assistés de secrétaires généraux, chaque région coiffant plusieurs délégations, en remplacement des caïdats et des khalifats.
1956 (13 août) : Le Code du statut personnel, améliorant le statut des femmestunisiennes, est promulgué par le premier ministre Habib Bourguiba.
1956 (17 août) : Deux bus sont incendiés par des fellagas.
1956 (12 novembre) : La Tunisie est officiellement reconnue comme membre de l'Organisation des Nations unies.
1957 (14 mars) : Les femmes se voient octroyer le droit de vote et le droit de se porter candidate aux élections.
1957 (17 mai) : Ali Belhouane est investi enqualité de maire de Tunis.
1957 (15 juillet) : La garde beylicale est remplacée par l'armée tunisienne qui retient le bey prisonnier, ainsi que son entourage, puisque personne ne peut plus entrer ou sortir librement du palais beylical de Carthage.
1957 (18 juillet) : Slaheddine Bey, fils cadet de Lamine Bey, est arrêté et transféré à la prison civile pour « coup et blessures contre uninspecteur de police qui surveillait le palais ».
1957 (23 juillet) : Le palais beylical est encerclé et verrouillé et le téléphone coupé
1957 (25 juillet) : L'Assemblée constituante vote l'abolition de la monarchie beylicale, au pouvoir depuis 1705, et proclame la république. Elle élit Habib Bourguiba, premier ministre sortant, aux fonctions de président de la République. Une délégation de l'Assembléeconstituante, composée de Jallouli Farès, Ali Belhouane et Driss Guiga vient signifier à Lamine Beysa déposition.
1958 (8 février) : L'aviation française bombarde le village de Sakiet Sidi Youssef, qui abriterait un camp du FLN, tuant des dizaines d'habitants.
Article détaillé : Bombardement de Sakiet Sidi Youssef.
1958 (17 juin) : Les derniers soldats français stationnés au sud du paysévacuent leurs bases.
1958 (18 octobre) : Le dinar tunisien remplace le franc tunisien en vigueur avant l'indépendance.
1959 (1er juin) : La constitution républicaine, instaurant un régime présidentiel, est promulguée.
1959 (17 juin) : La France et la Tunisie signent un accord garantissant le retrait des troupes françaises de tout le territoire tunisien à l'exception de la base navale de Bizerte....
tracking img