Comment l'origine sociale des individus influence-t-elle sur leur destinée sociale ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1444 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment l'origine sociale des individus influence-t-elle sur leur destinée sociale ?

Introduction

D'après la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit ». C'est alors que se pose la question de l'origine et de la mobilité sociale. En effet dans les sociétés démocratiques comme la société française, cette origine sociale estd'actualité. Cette origine sociale est déterminée pour un individu par la place qu’occupent ses parents dans la structure sociale, le plus souvent l'indicateur retenu est la PCS du père. La hiérarchie des positions sociales est acceptée, tant que l'égalité des chances existe afin que chacun puisse faire ses preuves. Il est vrai que de nos jours afin de rentrer dans le marché du travail, le diplômeest important, voir indispensable.
Alors si l'école est aussi organisée selon les principes de l'égalité des chances, nous pouvons nous demander si l'origine sociale n'exerce pas une influence déterminante sur la « future » position sociale. Celle-ci indique alors la place qu'occupe l'individu dans l'espace social (PCS).
Nous pouvons donc se demander si l'influence de l'origine sociale dans lasociété française reste un facteur essentiel de la position sociale de l'individu? Et s’il existe des possibilités pour échapper à sa destinée sociale ?
Ainsi nous allons voir dans une première partie en quoi l'origine sociale influence sur la destinée sociale des individus est déterminée par l’école, et nous verrons dans une seconde partie en quoi l'origine sociale influence la destinée socialeau-delà du système éducatif.

I) L’origine sociale influence la destinée des individus par la médiation
Déterminante de l’école

A) Une reproduction sociale indirecte…

1) En effet, nous pouvons dire que l'origine sociale influence la destinée sociale des individus.
Tout d'abord, nous pouvons dire que les individus sont soumis à une reproduction sociale importante. Celle-ci est élevéeprincipalement aux « extrémités » de la hiérarchie sociale. En effet cela concerne les cadres et les ouvriers. Nous pouvons donc voir que 53,4% des fils de cadres deviennent cadres de même pour les ouvriers, 45,4% des fils d'ouvriers deviennent ouvriers .Par ailleurs, nous pouvons donc dire qu’il existe une assez forte tendance à la reproduction sociale.

2) De plus, nous pouvons voir que lamobilité sociale reste limitée.
Ainsi, à partir dans années 6o, la part de bachelier et de diplômés a fortement augmenté. Par ailleurs nous pouvons constater qu'en 2oo3, 6o% d'individus de 4o à 59 ans devenus cadres, avaient un père diplômés d'un bac supérieur à bac +2. Ainsi, 5o% d'individus de 4o à 59 ans devenus ouvriers, avaient un père sans aucune qualification. (Doc 5)
De plus, nous pouvonsexpliquer la faible mobilité sociale pour les cadres, les ouvriers et les agriculteurs par le capital culturel hérité par les enfants de ces catégories sociales (biens culturels mais surtout niveau de langage...).

B) … mais une forte inégalité des chances scolaires

1) Mais nous pouvons voir de même que le système scolaire est facteur d'inégalités.
Ainsi les individus nepartent pas tous avec les mêmes chances, cela va dépendre de leur classe sociale. Nous pouvons voir qu'à mesure que l'on s'élève dans les études, la proportion d'élèves des classes sociales les moins aisées diminue. Ainsi Bourdieu explique que les inégalités scolaires peuvent s'expliquer par l'écart entre le capital culturel transmis à l'école et celui transmis par la famille. Nous pouvons donc direque les enfants des catégories défavorisées ont plus de difficultés scolairement que les enfants de cadres. Alors que les enfants d’ouvriers représentent la majorité des élèves de sixième (32%), ils ne constituent qu’une faible part (6 %) des élèves de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). A l’inverse, les enfants dont les parents sont cadres, ne représentent que 12 % des élèves de...
tracking img