Commentaire litteraire poesie napoleon iii victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (389 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PARAGRAPHE DE COMMENTAIRE LITTÉRAIRE DU POEME « NAPOLÉON 3 »
DE VICTOR HUGO
En premier lieu, nous allons nous pencher sur la façon dont le narrateur dénonce directement Napoléon, notamment àtravers l'utilisation de la deuxième personne du singulier « te voilà » (v.2), « toi » (l.20), procédé qui a pour conséquence d'apostropher directement le personnage dont on fait le blâme, le rendantainsi plus efficace. Cette dénonciation est également perceptible par l'utilisation d'une figure de style bien particulière, l'anaphore, « C'est pour toi » ( en début des vers 12, 13, 14, 16, 18, 20,23, 34) qui crée un effet d'insistance, et permettant de charger à maintes reprises l'accusé.
En deuxième lieu, nous allons étudier les procédés qui permettent une critique de la stature et de lalaideur de Napoléon. Ce poème possède en effet une profusion de comparaisons péjoratives, comme « nain immonde » (v.2), et « petit Poucet » (v.7) qui a pour but de se moquer de la petitesse del'empereur, ou encore la comparaison avec Thersite, le personnage mythologique de la guerre de Troie, ce neveu du héros grec Achille Péliade, qui, contrairement à lui était un homme lâche et d'une laideur sanspareille.
Enfin, Victor Hugo construit également son blâme en critiquant le comportement et les actions de Napoléon, grâce à l'utilisation du registre polémique. L'empereur est considéré comme unusurpateur, qui profite du pouvoir impérial alors qu'il ne semble pas être à sa place « Toi qui n'a jamais pris la fortune qu'à l'heure » (v.4). Il est également considéré comme un lâche, et comme unhomme dépravé « Pour que tu puisse boire avec de belles filles » (v.24), ou comme un homme prétentieux « nous entendons claquer dans tes mains fanfaronnes » (v.40). Ses piètres qualités de chefmilitaire sont également critiquées « Le vent fait aujourd'hui, sous ses âpres haleines, / Blanchir tant d'ossements,hélas! Dans tant de plaines! ». le rythme ascendant des vers est également au service de...
tracking img