Commentaire sur un texte de mme bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1947 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gustave Flaubert est né le 12 décembre 1821 à l'hôtel Dieu de Rouen et il est mort d'une hémoragie cérébrale à son domicile. C'est un romancier ayant appartenu au réalisme. Il a abandonné ses études de droit pour se consacrer à la littérature. L'univers de la médecine aura une grande influence dans ses ouvrages. En 1846, son premier ouvrage est publié : Madame Bovary dont nous allons étudié unextrait . Il a écrit par la suite, Salammbô en 1862, L'éducation Sentimentale en 1874 et La Tentation de Saint- Antoine en 1877. Madame Bovary est un ouvrage écrit en trois parties divisées en plusieurs chapitres. L'extrait que nous allons étudier appartient au chapitre cinq de la deuxième partie. Dans ce passage, Flaubert nous racconte la journée que M. et Mme Bovary, Homais et M.Léon ont passé àune demi-lieu de Yonville. Afin d'apprécier ce texte, nous envisagerons deux axes d'étude : l'écriture particulière de l'auteur et le Bovarysme. Ces deux orientations correspondent à la double intention de Flaubert dans son ouvrage : écrire d'une manière réaliste et pertinente et découvrir une conscience moderne du désir.

L'écriture particulière de Flaubert se manifeste premièrement dans uneécriture réaliste. Tout d'abord, nous avons le reflet d'une vie réelle. En effet, la scène a lieu "un dimanche de février, une après-midi qu'il neigeait " et elle se passe " à une demi-lieue d'Yonville, dans une vallée". L'endroit existe donc, Flaubert ne l'a pas inventé mais s'en est inspiré pour l'écriture de son roman. Le déroulement de la scène est lui aussi réaliste puisqu'il s'agit d'une baladereprésentative de l'époque . En effet, les personnages vont voir " une filature de lin", Emma "donn[e] le bras" à Homais, et Justin a besoin d'un couteau, Charles "offr[e] le sien". Les enfants font partie du voyage , les personnages communiquent entre eux. Tous ces éléments reflètent un quotidien possible de l'époque. Une fois de plus , Flaubert s'est inspiré de la réalité pour l'écriture de sonoeuvre . Même si cette scène n'a jamais eu lieu, elle est très similaire à celles de l'époque et aurait pu se dérouler dans ces circonstances. De plus, nous avons des descriptions ciblées. En effet, pour rendre compte de la réalié, Flaubert veut avoir un regard objectif de celle-ci. Il ne veut pas exprimer son opinion par rapport à elle mais veut que le lecteur la comprenne en lisant sonouvrage. Les descriptions qu'il fait sont donc ciblées et ont pour rôle la communication entre lui et le lecteur à propos de cette réalité. Dans ce passage, il y a des descriptions physiques mais aussi des descriptions du paysage. l'endroit où se trouvent les personnages est un "long bâtiment quadrangulaire" qui "n'[est] pas achevé d'être bâti". Flaubert veut ici que le lecteur comprenne les tentativesde modernisation de l'époque. Quant aux personnages, seuls Léon et Charles sont décrits. Charles est décrit comme ayant un "dos tranquille" qui "[est] éreintant à voir". Léon, lui, est décrit comme ayant " un grand oeil bleu" ( ce qui est difficile à imaginer, de même que "l'oeil" unique de Léon) . Flaubert a ici voulu opposer Charles et Léon pour que le lecteur comprenne que ces personnagesn'auront pas accès à un même avenir à cause de leurs différences.

L'écriture particulière de Flaubert se manifeste également par l'utilisation de différents discours. Tout d'abord, Flaubert utilise le discours indirect. En effet, dans toue la première partie du passage, Flaubert ne fait pas parler ses personnages. Il parle à eur place. Flaubert utilise le discours indirect parce que dans un roman ilest plus fréquen d'utiliser ce type de discours. Et aussi parce que l'utlisation de ce discours permet au lecteur de s'imaginer la scène, puisqu'il ne sait pas quels mots exacts prononcent les personnages. Ca lui permet également de se mettre dans la peau du personnage, puisqu'il se demande comment il réagirait s'il était dans la même situation que lui. Le lecteur peut donc laisser parler son...
tracking img