Communication de crise chez bp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (523 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La communication de crise chez BP

I ) Les origines de la crise
Le 20 avril 2010 la plateforme deepwater horizon, exploité par BP et appartenant a Transocean, explose á 65 kilomètres des cotes dela Louisiane. L'explosion fait 17 blessés et 11 morts. Tres vite des bateaux pompes tentent d'éteindre l'incendie de la plateforme. Âpres avoir brulé pendant deux jours la plateforme á 560 millions dedollars coule, entrainant avec elle les corps des 11 disparus. Pour le moment il n'est aucunement question de marée noir, mais bien uniquement d'un accident industriel. Lorsque le 20 avril 2010 lesagences de presse annoncent 11 ou 12 disparus après une explosion sur une plateforme pétrolière au large de la Louisiane, personne n’imagine l’ampleur de la marée noire que va connaître le golfe duMexique. Le forage de deepwater était l'un des plus ambitieux jamais tenté en mer. Mais un peu plus tard le jour de l'effondrement de la plateforme, une première nappe de pétrole est localisé.Ce n'estque deux jours plus tard que des caméras télécommandées détectent une fuite de pétrole par 1500 mètres de fond.

II ) La communication de BP
La première erreur de BP, volontaire ou non, intervientle surlendemain du drame, quand la fuite est localisé en profondeur. BP affirme que 1000 barils de fuel s'échappe de la breche. Ce n'est que quelque jour plus tard que l'on apprend qu'il s'agit enfait de 4000 a 5000 barils de brut qui partent chaque jour a la mer, une autre fuite ayant été localisé. Quelque jour seulement apres le début de la crise la crédibilité de BP est entaché.

Dans lespremiers articles de presse après le drame BP remet la faute sur l'entreprise propriétaire de la plate-forme, la compagnie Transocean

Le drame est donc dans les premiers jours appelés « BP oilspill », la marée noir de BP. C'est un problème auquel l'entreprise veut remédier en rebatisant la crise. BP parle dans ses communiqués et dans les journaux, de « la marée noir du golf du Mexique »....
tracking img