Compo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2024 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les femmes voilées en France.

Introduction :

La burqa est le sujet d’actualité aujourd’hui en France. Ce sujet lancé par le député PC André Gerin suscite le débat. Le chef de l’état s’est exprimé à ce sujet au congrès de Versailles et a proposé l’ouverture d’un débat qui pourra aboutir à l’interdiction du port de cet habit en France.
Ainsi le gouvernement n’exclut pas une éventuelle loisur le voile intégral. Des élus désignent ce symbole comme une forme « d’oppression des femmes » relançant le débat sur la notion de laïcité.
Ce qui importe de clarifier est que ce débat ne doit pas être une question d’islam ou une oppression auprès des musulmans mais une question de laïcité et de liberté individuelle.
En effet la laïcité repose sur le respect et la tolérance vis-à-vis de toutesconfessions, la liberté et la facilité, de pratique par les fidèles, au dogme auquel ils croient.
Cependant une loi contre le voile intégral n’atteint-elle pas la liberté d’expression des fideles musulmans en France ? De plus elle ne pourrait-elle pas marginalisé des milliers de française qui le sont déjà par le fait de se vêtir ainsi ?
Nous allons donc voir dans un premier temps la de la burqa.Dans un second temps, les femmes qui portent la burqa en France et enfin l’origine de la burqa.

1- La loi de la burqa.

a) Le projet de loi

La question sur la burqa a été ouverte par le député PCF de Vénissieux (Rhône), André Gerin depuis quelques temps et elle soulève un grand débat. Il est question de créer une commission d’enquête parlementaire sur le port en France de la burqa ou duniqab.
Effectivement, Xavier Darcos, ministre de l’éducation nationale considère la burqa comme une oppression. Tout comme le ministre, Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la ville et ancienne présidente de « Ni pute ni soumises », qui en fait « l’expression visible et physique des fondamentalistes et des intégristes dans notre pays ».

Cependant, une loi contre le voile intégral divise. Leministre de l’immigration et de l’identité nationale, Eric Besson, estime par exemple que « la règle en France, c’est de dire que dans les rues, chacun est libre ». « Toucher à cet équilibre me paraît risqué ». Le ministre se dit satisfait du dispositif actuel, à savoir la loi de 2004 sur la laïcité qui interdit les signes ostensibles d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires. Enrevanche Eric Besson avoue « beaucoup de réticences à l’égard du voile parce que c’est quand même le symbole le plus grand de l’infériorité théorique du statut de la femme ».
Fadela Amara se montre moins réservé sur le sujet. D’après elle la démocratie et la République doivent se donner les moyens de « stopper la propension de la burqa ». Enfin Xavier Darcos se révèle moins tranchée. Malgré sonopposition à la burqa, il ne se prononce pas pour ou contre le passage par la loi, se disant simplement « respectueux des convictions des unes et des autres ».

b) Le risque de la stigmatisation.

Le stigmate est une « marque » péjorative attribuée à un individu ou un groupe. Ce sont des attitudes, des croyances et des politiques qu’entretient autrui à l’égard de cet individu ou groupe, en raisond’une caractéristique perçue.

C’est ce que l’on retrouve dans l’opposition nationale des Verts, Cécile Duflot, qui avoue être « profondément choquée » par la situation actuelle. Elle est effectivement opposée au passage par la loi : « le risque c’est que ces femmes soient complètement recluses et la stigmatisation (…) ne me semble pas une bonne solution » dit-elle.
Parallèlement NicolasSarkozy à intervenu pour rappeler qu’en France « toute jeune fille qui veut porter le voile peut le faire », en dehors des écoles publique.

Frise

c) Le port de la Burqa obligé ou consenti ?
En général le port de la Burqa, est un choix et non subi. Il résulte d’un choix propre et même très réfléchi, c’est l’aboutissement de recherches assidues, de prières, de questionnements, de lectures...
tracking img