Comportements politiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 119 (29732 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
co-------------------------------------------------
Comportements politiques

Le 12/09/11

Objectif : revenir sur les questions de comportements politiques et les transformations de ces comportements dans les démocrates contemporaines. Comment s’articule la démocratie participative avec la démocratie délibérative ?

Modalités d’évaluation : examen écrit de 2h = épreuve sur dossier.Plusieurs extraits de texte à analyser et synthétiser. Coupures de presse, textes d’auteurs, résultats électoraux…


Introduction : les comportements politiques en démocratie


Pourquoi l’élection a-t-elle supplanté le tirage au sort ?

Objectif : contextualiser les comportements politiques, les replacer dans le cadre de la démocratie représentative.

1. Démocratiedirecte et démocratie représentative

La démocrate est un type de régime politique (autres exemples : régimes autoritaires et totalitaires). C’est un processus historique. Apparition située dans le temps.

* La démocratie originelle : Athènes. La démocratie apparaît en Grèce au 6ème siècle avant JC. Distinctions entre la démocratie athénienne et la démocratie telle que nous la connaissons.La citoyenneté à Athènes ne concernait qu’un nombre limité de citoyens (les femmes, étrangers et esclaves étaient exclus). C’est l’ecclésia, l’assemblée des citoyens, qui prenait les décisions les plus importantes telles que les déclarations de guerre ou les ratifications de lois.

Le système athénien n’ignorait pas pour autant le principe de la représentation. Il y avait des magistrats quiprenaient en charge les affaires publiques et s’occupaient de la gestion publique. Désignés par tirage au sort pour une durée limitée. Ce principe était perçu comme le plus égalitaire, contrairement à l’élection.

Démocratie athénienne = démocratie directe. Mais le principe représentatif n’était pas complètement absent.

On distingue démocratie directe et semi-directe. Le référendum =procédure directe, avec des différences selon les pays. En Suisse par exemple, cette pratique est très courante de même qu’aux USA. Dans le cadre de la démocratie représentative, l’élection des représentants occupe une place centrale. Par le vote, les citoyens expriment leur consentement. C’est la source de légitimité des gouvernements.

La démocratie est donc aussi un mode de relation entreles citoyens et le pouvoir politique.

Les révolutions dans le monde arabe montrent que les processus de démocratisation restent une question d’actualité. Précédemment, fin de certains régimes autoritaires en Amérique du Sud. Période propice à la réflexion autour de la démocratie avec la chute du mur de Berlin aussi.

On distingue la démocratie originelle de la démocratie moderne, tellequ’elle se met en place avec les révolutions britannique, américaine et française (17ème / 18ème siècles).

* La démocratie moderne : régimes libéraux et régimes représentatifs (B. Constant / I. Berlin)

2 traits caractéristiques : ces démocraties sont des régimes libéraux et représentatifs.

DIMENSION LIBERALE

Pas dans le sens actuel de néo-libéralisme. Il s’agit dulibéralisme politique. Contexte de la monarchie absolutiste. Les libertés individuelles n’étaient alors pas respectées. C’est la reconnaissance, l’établissement et la préservation des libertés contre l’arbitraire du pouvoir absolutiste.

Le libéralisme politique apparait entre la fin du 17ème et la fin du 18ème siècle. Il s’agit de critiquer l’ordre politique en place comme l’absolutisme en France, etde proposer un ordre nouveau. Remise en cause des fondements et des formes du pouvoir politique. Il s’agit de promouvoir la liberté des individus contre les ingérences du pouvoir politique. Le champ d’action du pouvoir politique est borné par des textes qui illustrent ces principes. Cf. Habeas Corpus en GB, le Bill of Right aux USA et la DDHC en France.

Défense des libertés individuelles...
tracking img