Compte rendu le decrochage scolaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1656 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’école en débat : conférence du 30.03.2011
Le Décrochage scolaire : comment prévenir ? | |
Le décrochage scolaire est un thème très important et central. D’après le recteur d’académie, c’est un des problèmes les plus importants : les jeunes qui abandonnent leur cursus en cours de formation et sortent du système scolaire sans qualification. Se pose alors la question de leur avenirsocial ?

Processus :

2enquêtes
(2000 et 2004)

Une recherche Une étude
Arrêt de la scolarité avant 16 ans Etat de lieux des dispositifs
Etudes des processus. Relais => cellules de veille éducative

Ouvrage de référence : les élèves transparents, presse universitaire du septentrion, 2007.

Deux recherches-actions :
⇨ Pour la prévention de l’absentéisme et dudécrochage scolaire dans les lycées et collèges volontaires de Paris. Préoccupation de comprendre ce qui pouvait produire le décrochage sco.
⇨ Lieu ressource à Paris pr accueillir des élèves exclus temporairement de leur ets et mener ac eux des actions de remédiations pr réintroduire l’ets. But : améliorer espérées ds leurs comportements.

Définition du décrochage scolaire :
⇨Processus de sortie plus ou moins long mais qui n’est pas forcément marqué par une information. Le décrocheur n’est pas forcément conscient.
⇨ Différent de la démission scolaire qui s’effectue ap 16 ans.
⇨ Différent de l’exclusion qui est une décision institutionnelle.
⇨ Différent de la déscolarisation.
⇨ Le phénomène du décrochage n’est pas récent ds l’histoire de l’école =>dès le 19°siècle, la fréquentation sco est une notion difficile. Aujourd’hui, elle est bcp plus difficile à cause de la massification => école = seule voie pr une insertion socio-prof satisfaisante. Avant, on n’était pas obligé d’aller à l’école : la réussite scol ne conditionnait pas la réussite d’une insertion prof. Aujourd’hui, la précarité soc et éco guettent les élèves sans qualifications.Quels sont les enjeux ?

L’intégration socio prof est l’enjeu le plus important.
Le système sco accueille une très forte part d’une mm classe d’â, ms sépare les classes soc ds ets différents.
Années 70 => collège unique en débat car fonctionne sur le mode d’un petit lycée et contribue à laisser ds une très gd incompréhension les jeunes des milieux pop car ils n’ont pas la capacité de suivre =prémices de l’échec sco.
Pour certains, l’école est le prolongement de la vie soc, alors que pour d’autres, elle signifie une rupture forte ac leur milieu d’origine. En effet, il est vrai que le nombre de sorties sans qualif est en constante baisse mais concerne encore plus de 100 000 jeunes.

Dans les textes officiels, l’absentéisme et le décrochage sco sont au centre de politiqueséducatives françaises.
Les recherches-actions ont mis en évidence différent types d’absentéisme :
• Les élèves absents de façon régulière
• Les absences dites perlées : l’emploi du temps à la carte en fonction de plusieurs critères très variables d’un élève à l’autre.
• Les absences à certains moments de la vie soc très importants (fête religieuse)
• Les absences massives.
• Lesdécrocheurs de l’intérieur : pst en cours ms passifs
Ces différents types d’absce peuvent ê révélateurs du décrochage sco car les élèves manifestent de moins en moins d’appétit pour l’école. D’ailleurs, BALION développe l’idée que les élèves sont très attachés à ê scolarisés en lycée ms ne sont pas du tout attachés à ce que Perrenoux appelle le « métier d’élève »

On constate un décalage entreles exigences d’une scolarité réussie et les modes de vie des jeunes qui ont une vie sociale intense (sociabilité juvénile) qui suppose des tps de pause nécessaires à la concentration des jeunes, tps de pause qui ne sont pas tj respectés. Les parents ne font pas le lien entre la sociabilité juvénile et la scolarité réussie ou non de leurs enfants. (Ils se couchent tard à cause d’internet, de...
tracking img