Confessions intimes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1817 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le contexte
Objet d’étude : Le biographie
Type de sujet : Commentaire littéraire
Texte étudié : Les Confessions, Livre I, l’incipit jusqu’à « qu’un seul te dise s’il l’ose : Je fus meilleur que cet homme-là »
Auteur : Jean-Jacques Rousseau (1712 – 1778 )

Le plan détaillé :
I. Le dévoilement d’un homme plutôt que son histoire

1) Se dévoiler pour peindre l’humanité
2) Paradoxalement unreprésentant de l’humanité qui se donne pour unique
3) La résolution du paradoxe dans la notion de sincérité

II. Une entreprise ambiguë

1) Écrire pour être jugé par Dieu
2) Écrire pour défier les autres
3) L’irréconciliable projet rousseauiste

Le commentaire littéraire :
Introduction

L’incipit présente le projet autobiographique de Rousseau. Il révéle la profonde ambiguïté decelui-ci dans son rapport avec l’autre. Rousseau est tiraillé entre le désir d’être unique et original et cette volonté impérieuse d’être compris et reconnu.

I. Le dévoilement d’un homme plutôt que son histoire

1) Se dévoiler pour peindre l’humanité

Le but mis en avant par Rousseau dès les premières lignes des Confessions est de se peindre afin de représenter l’humanité dont il ne serait qu’unreprésentant : « Je veux montrer à mes semblables l’homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi ».

La dénomination « mes semblables » utilisée 2 fois : il s’inclut dans l’humanité et s’en fait un représentant exemplaire.

Il présente d’ailleurs ses semblables sous les traits d’une multitude et s’imagine entouré, au centre de cette foule : «rassemble autour de moil’innombrable foule de mes semblables ».

Il recherche l’empathie des autres qui doivent ressentir les mêmes émotions en le lisant. Il montre ainsi leur ressemblance puisqu’ils sont censés avoir vécu des situations similaires et être capables de comprendre et partager ses sentiments : «qu’ils écoutent mes confessions ; qu’ils gémissent de mes indignités ; qu’ils rougissent de mes misères ». Cette enviede partager est forte comme le montre le choix de la modalité jussive (avec l’impératif « rassemble » et le subjonctif présent).

2) Paradoxalement un représentant de l’humanité qui se donne pour unique

Rousseau, en même temps qu’il se donne comme l’homme par excellence, s’exclut totalement de l’humanité en affirmant son caractère unique et original, ainsi il se dit incomparable à défautd’être indépassable.

Insistance sur le « je » omniprésent et sur son originalité avec par exemple la phrase averbale débutant par le pronom personnel à la forme tonique « Moi » que redouble l’adjectif « seul ».

Rousseau s’exclut de l’ensemble des hommes avec répétition du déterminant indéfini de quantité nulle : « aucun » avec reprise du même patron syntaxique : « comme aucun de ceux que j’ai vus; j’ose croire n’être fait comme aucun de ceux qui existent » (avec une gradation qui en fait un cas unique).

Il refuse de juger sa propre valeur en soulignant le fait qu’il ne peut y avoir d’étalon de mesure pour un être à part.

Il semble refuser de se comparer mais s’affirme comme différent : « si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre ».

Il utilise aussi la métaphore figée du «moule brisé » : unique, il est désormais inimitable : « Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m’a jeté, c’est ce dont on ne peut juger qu’après m’avoir lu ».

3) La résolution du paradoxe dans la notion de sincérité

Finalement s’il est à la fois l’homme par excellence et celui qui se différencie de ses semblables c’est parce qu’il est le seul à faire preuve d’unecomplète sincérité, valeur qu’il porte aux nues.

Une valeur qui dépasse et abolit les frontières entre le bien et le mal qui sont mises sur le même plan : « J’ai dit le bien et le mal avec la même franchise ».

Résolution des antithèses qui font cohabiter des notions qui s’excluent mais qui sont rendues compatibles par la sincérité, la notion opposée venant systématiquement accompagner...
tracking img