Conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (255 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Selon Kant et Hegel, c'est la conscience qui nous
Descartes disait « je pense donc je suis », la conscience est ce qui constitue l'être humain etc'est la seule vérité qu'on ne peux pas remettre en doute.
La conscience de soi est la première certitude de l'être humain.

I/ Avoir conscience desoi, c'est ce connaître avec certitude.

Tout ce que nous savons, nous le tenons des données immédiates de notre conscience, constitutives de notre viementale.

Cogito de Descartes
Bergson
Kant
Pascal

II/ Les illusions de la conscience de soi.
Un moi inconscient.
Reconnaître l'existence d'uninconscient conduit Freud à poser deux thèses:
a) Je ne suis pas ce que j'ai conscience d'être.

b) Mais je peux prendre conscience de cetteméconnaissance.

Kant
Freud
Nietzsche

Ce dont j'ai conscience, c'est ce que je veux, désire et fais mais non les causes qui expliquent ce que je veux,désire et fais. Les hommes sont conscients de leurs actions et ignorants des causes par où ils sont déterminés. Je ne suis pas réellement ce que j'aiconscience d'être. (Spinoza)

Nietzsche rejoint Spinoza dans la critique qu'il développe du cogito cartésien.

Le privilège accordé à la conscience(dans la connaissance de soi) est démesuré et injustifié:« pour bien comprendre la vie psychique, il est indispensable de cesser de surestimer laconscience. » (Freud).

Sartre affirmait que l'existence est différente de l'essence. Ne serons donc jamais vraiment ce que nous sommes totalement ?
tracking img