Consequences de la crise economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise financière actuelle est l’occasion pour beaucoup de commentateurs de chanter le refrain habituel sur l’instabilité chronique du capitalisme et sur la nécessité d’un renforcement de la réglementation des marchés que l’on appelle d’ailleurs, de manière erronée, une régulation des marchés financiers. C’est pourtant une leçon toute différente que l’on devrait tirer de la crise actuelle, àsavoir que la meilleure régulation passe par le libre fonctionnement des marchés et non par leur réglementation.

Avant toute chose, il est important de clairement définir ce qu'est une crise économique et financière, qui s'exprime, à travers une dégradation soudaine de la situation économique d'un pays ou d'une région voir même de l'ensemble des pays ouverts à la mondialisation, comme c'est lecas pour la crise de 2008. La cause essentielle de cette crise provient en effet de l’extraordinaire variabilité de la politique monétaire américaine au cours des années récentes. Or, celle-ci est bien évidemment décidée par des autorités publiques et non déterminée par le marché. C’est ainsi que la Fed est passée d’un taux d’intérêt de 6,5 % en 2000 à un taux de 1,75 % fin 2001 et 1 % en 2003. Il yeut ensuite une lente remontée à partir de 2004 jusqu’à atteindre 4,5 % en 2006. Pendant toute la période de bas taux d’intérêt et de crédit facile, le monde a été submergé de liquidités. Afin de profiter de cette occasion de profits faciles, les établissements financiers ont accordé des crédits à des emprunteurs de moins en moins fiables, comme l’a montré la crise des «subprimes ». Lorsque l’onest revenu à des taux d’intérêt plus normaux, les excès du passé sont apparus au grand jour : c’est l’éclatement de la « bulle financière ». On se demande alors, comment une crise due à des prêts accordés, aux Etats-Unis peut directement influencer le citoyen lambda ? En effet, au delà du fait que les Etats-Unis sont une grande puissance économique mondiale, et que leur santé économique peuventdirectement influencer les marchés financiers (ex : rapports de la Fed influencent le marché Forex), les mécanismes de propagation de la crise des Etats-Unis vers le monde sont d'un autre ordre, citer précédemment : « les subprime ». Ce sont des prêts immobiliers à risques accordés à des ménages américains peu solvables, et dont les taux d'intérêt sont révisables, indexé sur le taux de la Fed etmajorés d'une prime de risque (d’ou le nom de subprime). La banque ayant pour garantie l'hypothèque de la maison (l'immobilier alors en plein boom constituait une valeur sûre), au cas où les contractants du prêt ne seraient plus en mesure de payer ils seraient dès lors expulsés et la maison vendue par la banque .Ces prêts représentaient 640 milliards de $ en 2006 aux Etats-Unis. La validité de cesprêts reposait, d'une part, sur le marché de l'immobilier en hausse et d'autre part sur le taux directeur qui influençait directement le taux d'intérêt du prêt. Le problème est que cette dualité a été remise en cause par une inflation dès 2006 (due notamment à la hausse du prix du pétrole) ayant pour conséquence une hausse des taux d’intérêts, qui a pour conséquence l’impossibilité pour les ménagesaméricains de pouvoir rembourser leur prêt. Afin de solder les prêts non payés, la banque entreprend une saisie massive des biens immobiliers, provoquant l'effondrement du marché immobilier (rapport offre-demande) qui a eu pour effet l'impossibilité pour les banques et l’établissement de crédit de recouvrir les sommes prêtés et donc pour certaines la banqueroute.

La contagion à l'échellemondiale est principalement due au fait que ces banques en accordant ces prêts, ont voulu se décharger des risques en effectuant une titrisation de ces prêts risqués, c'est-àdire, qu'ils ont été transformés en titres financiers achetés par des investisseurs divers à travers le monde attirés par la rentabilité de ces titres , malheureusement les défauts de paiement et l’impossibilité de recouvrement...
tracking img