Costume de la renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2547 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Très tôt l'homme a dû se protéger du froid avec des vêtements. Mais ceux-ci sont également vite devenus des un art de vivre, un moyen de séduire, d'affirmer sa puissance ou sa révolte. La mode est le reflet des conquêtes (en exemple l'influence de la mode grecque ou romaine sur les habits gallo-romains). Mais elle est aussi le reflet des conquêtes commerciales. Le duché de Bourgogne fait la modeeuropéenne à la fin du XIVème siècle. L'Italie, durant la Renaissance, impose ses modes vénitienne et florentine. Ce sont ces deux dernières périodes que nous allons découvrir maintenant.
Le duché de Bourgogne, qui comprend le Nord de la France, la Belgique et la Hollande, devient un centre important de la mode vers le milieu du XIVème siècle, éclipsant la France ruinée par la guerre de centsans. Les vêtements des nobles et des bourgeois tendent à se ressembler, instaurant une véritable mode vestimentaire, remplaçant ainsi les habits qui auparavant servaient à affirmer la position sociale. Bien au contraire, des les dernières années du XVème siècle, l'on vit apparaître des chaussures très élargies au bout jusqu'à devenir presque carrées. Le peuple appela par dérision ces chaussures "piedd'ours", "bec de canne" ou "mufle de vache". Elle furent portées pendant tout le règne de Louis XII, soit jusqu'en 1515 environ.
Les aristocrates ne réalisent plus leurs costumes mais en confie l'élaboration à des artisans qui commencent à se multiplier. Chaque élément du vêtement est élaboré par un artisan spécialisé. Ainsi vont se différencier les habits civils,  militaires et religieux ; leshabits de fête et ceux de tous les jours ; ceux des jeunes filles ou des femmes mariées.
Les coupes de cette époque est caractérisée par des formes allongées et pointues, tant dans les vêtements que dans les chaussures ou les coiffures. Les chaussures allongées, nommées des poulaines, peuvent mesurer jusqu'à trois fois la longueur du pied chez les rois et seulement une fois et demi pour leshommes du peuple. La pointe des poulaines (voir l'image - homme) était si longue dans les années 1420 qu'il fallait l'attacher à la jambe avec une chaîne en or ou argent. Les décolletés sont importants et les chapeaux très extravagants. Certains, nommés des hennins (voir l'image), mesurent jusqu'à soixante centimètre de long.
Les vêtements sont souvent découpés en deux dans le sens de la longueur, pardes couleurs ou des motifs. Une des manches est parfois plus courte et plus étroite que l'autre. Les chaussures également sont parfois de deux couleurs alternées. Ces excès disparaîtront au XVIème siècle.
Les tissus sont plutôt raffinés mais de couleur souvent sombre pour mieux faire ressortir les bijoux et les grelots que l'on trouve sur les ceintures, les chaussures ou les chapeaux. Au XIVèmesiècle, les ceintures se réduisent à de simples lanières d'étoffe ou à une cordelette nouée sur les hanches. Cette ceinture servira à y suspendre des choses (miroir, éventail, breloque) au XVIème siècle.
L'homme porte un pourpoint court, moulant avec un col haut. A sa taille il est maintenu par une ceinture. Il porte en dessous une chemise à manche longue et des braies courtes. Les manches dupourpoint sont fendues au niveau de l'avant-bras ce qui permet de montrer les vêtements de dessous. Les épaules, la poitrine et le dos sont rembourrés. Sur le devant nous voyons des broderies. Généralement les jambes ne sont couvertes que de collants. Par dessus, l'homme porte, soit une longue robe fourrée à manches longues ou traînantes nommée houppelande, soit un chasuble cousu avec des fentesappelé pertuis. Ils ont les cheveux courts à cause des hauts cols. Ils portent sur leur tête des toques ou des chaperons. Ce sont des capuchons avec une pèlerine avec une longue cornette.
La femme porte des robes longues, moulantes, plutôt décolletées et tombant jusqu'au sol. Le corsage est échancré. Les femme doivent porter ce que l'on appelle le tassel, qui cache la chemise intime. Sur ces robes,...
tracking img