Cours empire ottoman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3214 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE 1 : Les institutions de l’état ottoman

3 images fausses sur l’empire ottoman :
- un état modèle, bien structuré
- un despote oriental, autocratie, fatalisme de la population, souverain guidé par ses concubines
- un « homme malade » cad état ottoman dysfonctionnel et incapable de se réformer tout seul. Il faut donc le réformer à sa place => état européen impose (conseil fortement)des réformes en profondeurs.
Mais ce sont des visions de l’extérieur (vu par des voyageurs) et donc on peut se demander comment les ottomans voyaient-ils leur état ?

I – Le sultan ottoman, fondement de l’Etat
L’empire ottoman est une structure administrative qui vise à régir des territoires sous autorité d’un même souverain.
1 – La dynastie ottomane
C’est d’abord une famille royale,descendant d’Osman avec des règles de succession qui ne sont pas très précises.
A – Les règles de succession en islam et dans l’Empire ottoman
Le détenteur du pouvoir doit être mâle, possible transmission héréditaire du pouvoir, celui-ci est exercé de manière collégiale. Au XIVème siècle, le sultan est assisté par ses frères, oncles … mais cela cesse d’avoir un sens quand loi du fratricide arrive etcoïncide avec l’émergence du titre de sultan (pouvoir dans les mains d’une seule personne). De plus celui-ci empreinte une image du pouvoir qui vise à donner une image toute puissante. Il y a une grande importance accordée aux princes héritiers qui sont formés au pouvoir. Ils sont envoyés en Asie mineure où le sultan leur a légué une province et ils apprennent à exercé le pouvoir sur celle-ci.Cependant, la succession n’est jamais fair-play car les princes peuvent forcer le destin et notamment sous le règne de Soliman le Magnifique. Il à 4 fils qui vont avoir un rôle important :
* Mustafa Pasa : virtuellement prince héritier mais en 1553 il est accusé d’avoir tenté une rébellion => le sultan ordonne son exécution sous l’influence de sa concubine préférée, Hurrem Sultan qui n’est pas lamère de Mustafa mais qui veut placer ses fils au meilleurs niveau.
* Hurrem est atypique car elle restera la favorite de Soliman (scandale car il couche plus qu’avec elle et c’est mal vu), elle va à l’encontre de toute une tradition avec le fait qu’une concubine ne doit jamais monopoliser le sultan, elle ne doit pas avoir plusieurs enfants du sultan (trop d’enfants dans la course au sultanat),les épouses sont là pour exercer un poids politique car elles sont liées à de grandes familles politiques. Elles doivent gouverner et non procréer. Si une concubine prend du poids auprès du sultan => affront pour les autres épouses qui doivent être égale politiquement. Soliman brise les tabous et les interdits avec Hurrem. Donc lutte pour la succession qu’avec fils de Hurrem.
* Selim : peupopulaire, réputation d’ivrogne
* Bayezid : très populaire dans l’armée, quand meurt Hurrem Sultan plus rien ne le retient et il va donc affronter Selim et Soliman pour avoir le pouvoir.
Soliman accuse Bayezid de vouloir faire une rébellion donc Bayezid se réfugie en Perse. Il sera exécuter là-bas car le roi de Perse copain avec Soliman. Donc il reste que Selim.
Mehmet III a pris pouvoir auterme d’un bain de sang et se désintéresse du pouvoir. Le fratricide ne répond plu à ses problèmes. En 1603, Mehmet II laisse 2 fils de 12 et 14 ans. On ne peut pas en supprimer un des 2 et Ahmed 1er monte sur le trône à 14ans mais que faire du frère, Mustafa ? On va l’enfermer dans le palais impérial (et ainsi de suite). A la mort de Ahmed, il à un fils qui n’a que 12ans et Mustafa toujourshéritier possible. On choisit Mustafa 1er qui manifeste rapidement des troubles mentaux et dc incapable de gouverner. On le renverse mais ne l’exécute pas. Donc on met Osman II sur le trône mais il est exécuté en 1622.
Maintenant, on exécute plus les collatéraux, on les garde en réserve. Se met en place une coutume où le plus vieux gouvernent et les autres attendent leur tour. On les enferme...
tracking img