Cours sur la conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Programme de philosophie :

Thème 1: le sujet

_ La conscience (Cs)
_L’inconscience (Ics)
_ Autrui
_ Le désir

Thème 2 : La culture

_ Le langage
_L’art
_ Le travail et la technique
_La religion
_L’histoire

Thème 3 : La raison et le reel

_ La demonstration
_L’interpretation
_ La matiere et l’esprit
_ La verité

Thème 4 : La politique

_ La société et les échanges
_La justice et le droit
_L’etat

Thème 5 : La morale

_ La liberté
_ Le devoir
_ Le bonheur

La conscience

Etymologie : cum/scentia
Avec/connaissance

Quelques expressions :
_ être consciencieux
_ avoir bonne Cs à Cs morale
_ prendre Cs d’une maladie
_ avoir qq chose sur la Cs
_ inconscient
_ être conscient de ce qu’on a fait à Cs immédiate
_ être conscient de sonidentité à Cs morale

Introduction :
La Cs est une présence, une veille : je m’appercois de mes perceptions. à synthese de mes perceptions
Dans ce sens, ma Cs est le rapport au monde mais en auqun cas on ne peut la reduire à la passivité, au reflex .
Ex: quand on regarde ou entend à activité
Cette Cs est toujours animée par une certaine intention, un projet :nous n’avons que Cs de ce qui nousintéresse .
La Cs est aussi un certain rapport à soi : rapport au monde, notion de sujet, ce qui me permet de me mettre à l’écart du monde: le monde se deploit autour de moi. C'est surement ce qui a poussé l’homme à avoir une vision anthropo/centriste du monde. (Quand Galilée démontre que c’est la Terre qui tourne autour du Soleil et non l’inverse, c’est la vision helio/centriste.)
Appellation:« Je » (unification de tous mes états antérieurs) à caracxterié par l’identité.
Nous nous cherchons tous. On cherche tous a devenir quelqu’un, quelque chose …
Qui suis-je ?
Le « Moi »: réalité unique ? Fiction du langage ?
Suis-je la somme de faits (souvenirs…) ? …

I ) La conscience immédiate et la conscience réflechie

A/ La conscience immédiate comme adaptation du monde

C’estune adaptation du monde et elle permet d’unifier les perceptions. Il faut distinguer la perception de la Cs. Prévoir se dinstingue d’avoir Cs.
Par conséquent, la CS permet de m’inscrire dans un temps et un espace.
Ex: le réveil sonne « Où suis-je ? Quelle heure est-il ? »
La Cs peut être productrice d’habitudes, de tics.
La Cs est aussi ce qui va désamorcer le soucis, l’inquiétude.L’habitude menace la Cs en la mécanisant.
Ex: Les accidents de la route sont les plus fréquents sur les trajets quotidient car on fait moins attention.
L’habitude est une sorte de seconde nature aquise.
Georges Perros disait:« L’habite, c’est l’animal en nous. »
Donc la Cs est donc culturelle est non naturelle.

B/ La conscience et l’instinct

Ce sont deux facultés proches.
Instinct: systèmesensori-moteur régit par le programme génétique. Donc le
comportement va être inné, automatique et inconscient.
Ex: la respiration àinnée, Ics, automatique.
Si je veux me suicider en bloquant ma respiration, mon instinct me forcera à un moment à respirer.
Donc l’homme n’est pas un animal. Il y a deux avis differents sur la Cs:

La CS est un stade évolué de l’instinct
La différence estinnée

II ) Le dualisme cartésien (Descartes).

Descartes est un philosophe du XVII ème siecle, croyant et scientifique.
Il est assez vieux quand il se dit avec du recul: “Tiens, dans ma vie j'ai appris beaucoup de choses mais maintenant je m'appercois qu'il a beaucoup de contradictions”. Il veut donc tout remettre en cause.

Il compare les sciences à un arbre qui est composé des racines (science des premiers principes àmétaphysique), du tronc (physique: connaissance de la nature), et des branches (2 principes : la mécanique (du corps) et de la médecine).Cet arbre porte des fruits pourris; c'est à dire des erreurs et contradictionsque l'on ne peut corriger isolement.
Racines

Tronc

Branches

Fruits pourris

Il dit : « Dans l'optique du domaine de la vérité je ne dois...
tracking img