Crise du disque ebauche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

PARTIE 1 (5 pages)

CONTEXTE

Il me semblait important, avant de commencer ce travail, de mettre en avant les rouages du monde de la production et de la distribution de la musique en y développant brièvement les origines et les conditions de l’organisation des firmes de disque.

Si la musique existe depuis très longtemps, son organisation, en terme « industriel », date de« la fin du 19ème siècle, marquant la venue du premier support physique : le vinyle. Les premières compagnies à s’organiser sont celles liées à la production de ce support. Il faudra attendre début 1920, avant de voir apparaître les premiers producteurs de musique qui ne sont pas liés aux fabricants d’équipement. »[1]

Je présenterai brièvement ici les grands intervenants de l’industrie dela musique

LE PRODUCTEUR

« Le terme « producteur » peut prêter à confusion. La presse l’a vulgarisé pour désigner les personnes qui, en studio, assistent les interprètes, les poussent à donner le meilleur d’eux-mêmes et supervisent l’enregistrement. »[2]

Pour l’industrie de la musique, on va parler de deux types de producteurs. Il y a tout d’abord le producteur financier, qui représentetoute personne physique ou morale qui avance l’argent permettant de mener à bien le projet. Ensuite, dans les années 60, apparaît le terme de « producteur artistique ». Ce dernier définit la personne qui « supervise le contenu musical d’un enregistrement et contribue à définir l’identité sonore d’une chanson ou d’un album enregistré par un artiste ou un groupe »[3]

LES COMPAGNIES MAJEURS OU« MAJOR »

Issues des grandes firmes de l’industrie du phonogramme du début du 20ème siècle (Columbia, Victor, Deutsche Grammophon, Pathé) et suite à un nombre vertigineux d’acquisitions et de fusions, les « majors companies », ce qui peut être traduit littéralement par « compagnies plus grandes », sont au nombre de quatre : Universal, Sony BMG, Warner et EMI. Elles se partagent actuellementprès de 80% du chiffre d’affaires du secteur musical.
Mais leur gigantisme n’est pas la seule caractéristique des majors. « Elles se distinguent également par leur dimension multinationale, leur développement vertical et les soutiens financiers sur lesquels elles peuvent compter. Les majors ont en effet des bureaux dans la plupart des pays de la planète où le marché du disque est suffisammentstructuré pour leur assurer des profits conséquents. […] Elles ne se contentent plus de produire des disques, mais pratiquent « l’intégration verticale », terme barbare qui désigne un phénomène apparu dans les années 1970 et désormais généralisé : le développement d’une gamme complète d’activités, qui va du pressage des disques à la distribution, en passant par la production et l’édition. »[4]De plus, ces firmes sont liées à de vastes groupes financiers. BMG, par exemple, fut pendant longtemps une émanation du géant des médias Bertelsmann (RTL Group, Prisma Press,…) avant de s’associer avec un des plus importants producteurs d’équipement électronique, Sony. On parle aussi de Vivendi Universal, qui détient Universal Music Group et qui contrôle le groupe Canal +. Quand on observeces liens entre les majors et ces autres groupes d’activités, on comprend facilement que «tout est possible quand certaines frontières sont abolies et qu’il est facile de mettre en valeur un nouveau support en lançant au même moment des enregistrements spécifiquement conçus pour lui, de soutenir la sortie d’un disque dans ses magasines,… »[5]
Dès lors, «  grâce à leur réseau de distributionmondial et la puissance de leur marketing, les majors se montrent plus à même d’accompagner la carrière des stars, auxquelles elles peuvent également offrir des contrats plus lucratifs : si la recherche est plutôt l’œuvre des indépendants, le développement est l’atout des majors. »[6]

Les parts de marché des firmes de disque en 2008[7] :

|Universal |27,0 %...
tracking img