Culture savante et culture de masse à l'époque postmoderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Diane Barbé Semestre dʼautomne 2010

Littératures dʼEurope et des Amériques Modernisme et postmodernité
Studies in European and American literature Modernism and postmodernity Prof. S. Hubier

Sujet 1 1. Vous résumerez ce texte en 1500 caractères maximum. 2. À partir dʼun ou plusieurs exemples de votre choix (littéraires, cinématographiques, ou picturales), vous montrerez, dans unedissertation argumentée (20000 caractères max.), comment peuvent se combiner à l'époque postmoderne culture populaire (culture de masse) et culture savante.

1. Résumé du texte Cet extrait de lʼarticle de lʼuniversité de Brest cherche à redéfinir, en dehors de tout cliché ou présupposé, la notion de culture. Le point principal du texte sʼarticule autour de la question de savoir dans quel sens une culturepopulaire est authentique. Les philosophes Allemands du 18e siècle considèrent la “culture” différente de la “civilisation” dans le sens où elle relève de la culture primitive du peuple et non du raffinement artificiel de lʼaristocratie. Dès lors, la recherche de formes dʼexpression populaire authentique va permettre de définir la culture populaire en opposition à la culture individualiste et tropsavante des élites, qui ne peut pas remporter lʼadhésion de la nation. Ensuite, le cas des nouveaux pays américains remet en question la notion de culture car au début du 19e siècle, ils essaient de “créer” une culture nationale pour se distinguer des autres pays. Dès lors, lʼinfluence étrangère qui se manifestait dans la langue, lʼimmigration et les élites urbaines doit sʼeffacer pour retrouverlʼauthenticité rurale et enfouie de lʼidentité des peuples. Enfin, une troisième question soulevée par lʼarticle porte sur la critique faite à lʼencontre de la “culture de masse” par lʼEcole de Francfort durant le 20e siècle. Leur opinion est que la culture de masse -créée par lʼindustrie culturelle- ne peut être considérée comme une véritable culture populaire. Cependant, dʼautres soulignent le faitque la définition même de culture vient de la volonté dʼadhésion dʼun peuple ; dès lors, la culture de masse, même moyennisée et marchandisée, relève de la culture populaire. Il apparaît difficile de trouver une culture authentiquement populaire. Il faut donc prendre en compte les influences étrangères et définir une culture relativement à une autre.

2. Dissertation

# Charles Baudelaire écrit,lors de lʼExposition Universelle à Paris en 1855 : “Demandez à tout bon Français qui lit tous les jours son journal dans son estaminet, ce quʼil entend par progrès, il répondra que cʼest la vapeur, lʼélectricité et lʼéclairage au gaz, miracles inconnus aux Romains, et que ces découvertes témoignent pleinement de notre supériorité sur les anciens ; tant il sʼest fait de ténèbres dans ce malheureuxcerveau et tant les choses de lʼordre matériel et de lʼordre spirituel sʼy sont si bizarrement confondues !” (“Méthode de la critique. De lʼidée moderne du progrès appliquée aux Beaux-Arts. Déplacement de la vitalité”, Ecrits sur lʼart). On peut y voir là la dénonciation de la massification de la culture qui commence à partir du milieu du dix-neuvième siècle. En effet, la culture dite “savante”,ancrée dans la tradition des Beaux-Arts et des belles lettres, critique la culture populaire et, progressivement, la culture de masse qui se développe à partir des années 1950 en Europe et aux Etats-Unis. Dans le même temps se met en place le mouvement postmodernisme, qui cherche à lutter contre lʼélitisme des avant-gardes du début du siècle. On peut se demander comment des cultures cohabitant dansune même société se combinent à partir de la fin des années 1950 : est-ce une opposition franche et voulue, ou bien nʼy a-t-il pas de nos jours une production culturelle intermédiaire, utilisant la forme et les thèmes des deux extrêmes ?

# Comme lʼillustre lʼarticle de lʼuniversité de Brest, la distinction entre la culture populaire, fortement développée au cours du 18 et 19e, et culture dite...
tracking img