Cyberaddict

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4498 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nouvelles addictions : l’addiction au virtuel

Je situerai cet exposé dans la continuité des précédents qui ont mis l’accent sur les rapports des drogues en vogue avec l’adolescence.

Plan de l’exposé :

1. Introduction.
2. Qu’est-ce que le virtuel ?
3. Ses utilisations.
4. L’assuétude au virtuel.

Introduction.Pour nous mettre immédiatement en contact, très concrètement avec ce dont nous allons parler, regardons ensemble un petit film de 50 secondes…
Ce clip dénommé « Champagne » et qui a servi pour le lancement de la nouvelle console de jeu de Microsoft, a obtenu le Lion d’Or du meilleur film créatif, en 2002 à Cannes.

On est entré dans le monde du virtuel, à l’intérieur duquel tout devient possible,y compris le déroulement d’une vie entière en moins d’une minute.
Ce film a été vu par des millions de personnes et il est d’ailleurs toujours visible sur divers sites dont le fameux YouTube (voir ici ou là). Ce n’est pas par hasard s’il a été regardé par autant de gens. Ce clip est fascinant parce que, ce qu’il nous donne à voir, ce n’est pas de l’ordre du possible, ce n’est pas non plus del’ordre de la réalité, mais de l’ordre de quelque chose que l’on peut imaginer et réaliser en image, et qui prend dès lors un caractère de vérité. On est plongé un peu comme dans un rêve, sauf qu’on ne rêve pas, cela se déroule vraiment devant nos yeux.

L’immense majorité des gens qui ont regardé ce film se seront amusés comme nous, tout en admirant la qualité de la réalisation.
En rire, celasignifie que nous sommes pris par l’émotion que ce film peut soulever en nous mais que nous gardons une bonne distance de spectateur devant ces images.
Admirer la qualité de la réalisation, suppose non seulement une certaine prise de distance par rapport au spectacle mais surtout que nous avons conscience qu’il s’agit d’images fabriquées, manipulées. Nous admirons le travail effectué c’est-à-direque nous ne sommes pas dupe du fait qu’il y a eu un travail de construction.

Mais ce que nous venons de voir, c’est bien peu de chose à côté de ce que l’on trouve dans les jeux sophistiqués sur console ou en ligne comme le célèbre World of Warcraft, où le monde parcouru n’est plus celui de notre quotidien. Les personnages représentés ne sont plus de vrais humains. Le joueur peut se créer unpersonnage taillé sur mesure, choisir son visage, ses vêtements, ses attributs, ses armes s’il est combattant ou ses instruments s’il est soignant, et se construire ce qui s’appelle un avatar.
Le terme d’avatar désigne, dans la mythologie hindoue l’ « Incarnation du dieu Vishnou ou d'autres divinités de la religion hindoue. » Le sanglier peut ainsi être un des avatars de Vishnou. « Depuis Vishnoujusqu'à Krishna, et jusqu'à Bouddha, qui devança Jésus d'au moins huit siècles, c'était le Verbe de Dieu que les Indiens disaient adorer dans ses avatars successifs. » (TLFi).

Ces diverses apparences que peuvent prendre, au choix, les personnages dans lesquels les joueurs vont alors « s’incarner » offrent aux adolescents un large champ d’expérimentation.
Il est sans doute un peu abusif deparler « d’incarnation » puisque ce terme signifie d’abord prendre chair, comme lorsqu’une divinité prend place à l’intérieur d’un corps humain ou animal, il devient chair (du latin caro, carnis), comme quand Vishnou s’incarne dans le sanglier, mais le même terme est utilisé pour désigner le sens figuré : représenter sous une forme matérielle et visible, ou encore interpréter un personnage jusqu’às’identifier complètement à lui. C’est de cela dont il s’agit quand on s’aventure dans le monde virtuel, on peut s’imaginer entrant dans la peau de ces personnages fictifs et les faire agir à notre place.

Un autre exemple très en vogue, du monde virtuel est le site de Second Life. Dans ce monde à part où des millions de gens se promènent chaque jour, il est possible de se marier, avoir des...
tracking img