Dada

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1827 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
----------------------------------
----------------------------------
----------------------------------
----------------------------------
----------------------------------
----------------------------------
Mécanomorphe :
Picabia, Duchamp, Man Ray et d'autres artistes américains vont se livrer dans les années 1917 à des compositions de machines imaginaires et énigmatiques, par espritde dérision envers l'esprit mécaniste de la civilisation moderne américaine et le machinisme prôné par les futuristes italiens. Ils nommerons ses compositions des Mécanomorphes. Qui sont enfaites des dessins, tableaux, poèmes dont la forme rappel celle d’une machine.

Il faut savoir que c’est Francis Picabia (1879-1953) qui sera à l’origine de cette nouvelle forme artistique. En effet c’estlors de son deuxième séjour à New York, en 1915, qui se rapproche du groupe d’artistes indépendants de la galerie 291, fondée par le photographe Stieglitz, et qui va abandonner l’esthétique orphique et abstraite , qui renvoyé à des tableaux sans model et qui avaient contribué a sa renommée dans le milieu d’avant-garde new-yorkais , notamment par le scandale qu’elles avaient provoqué lors del’exposition de l’Armory Show en 1913, comme Udnie jeune fille américaine1 et Edtaonisl-Ecclésiastique "Ce sont des oeuvres ardentes et folles qui narrent les étonnants conflits de la matière picturale et de l'imagination " déclare par exemple Apollinaire.
Il va donc abandonner cette esthétique pour produire des tableaux et des dessins mécanomorphes : c'est-à-dire des simples copies d’épuresd’ingénieurs ou de schémas publicitaires légendées par des emprunts détournés des pages roses du Petit Larousse ou des œuvres de Rémy de Gourmont et de Jules Laforgue.
Il pratiquera cette technique jusqu’en 1921 moment où il va rompre avec le mouvement dada qui est devenu selon lui « aussi peu intéressant que la production de l’École des beaux-arts ».

Il faut savoir que Picabia fut un personnage trèsparticulier . Toute sa vie, il changea continuellement de lieu de résidence, d'idées, d'amis et de styles ( passant de l’ Abstraction, au Dadaïsme puis au Surréalisme), mais quoi qu'il fit, il était toujours avide de scandale et cherchait toujours à étonner le public.
Et sa brève contribution dans l’aventure dada à New York, renouvellera radicalement l’esthétique du collage inventé par les papierscollés cubistes et les futuristes italiens. (exemple : Juan Gris (1887-1927) - La Lampe (huile et paier collé) - 1914 - (0,55 m x 0,46 m)Paris, Collection particulière)

Il cherche à travers ses Métanomorphes à développer un autre mode de représentation du réel en lien avec l’esthétique du ready made, découvert par Duchamp.
Ici la technique du collage n’est plus dans une démarche de réalismenon figuratif, avec une distorsion de la représentation par emprunt direct à la « réalité » ou encore par la présentation du réel dans sa multiplicité signifiante mais sa démarche s’inscrit dans une procédure de dissolution de la notion même de représentation et de la possibilité de faire sens, et cela en intensifiant l’arbitraire et l’aléatoire dans la composition de l’œuvre.
Il cherchéenfaite à exprimer l’inconscient qui est lié au motif et au fonctionnement de la machine. Ses œuvres sont de plus toujours accompagnées de titres ironiques qui ne les expliquent pas, mais tournent en dérision le sujet. Ainsi intitule-t-il un dessin industriel, vide de toute sentimentalité, Paroxysme de la douleur (1915) ou encore une mécanique absurde reliée à des roues Parade amoureuse (1917),ce qui met en cause la représentation, le monde moderne et le sens de l’œuvre.
Les premiers dessins mécanomorphes publiés dans la revue 291, à New York, reprennent le procédé de collage de citations latines, mais en les appliquant à des schémas mécaniques : La Fille née sans mère (291, n° 4, juin 1915) détourne une citation d’Ovide (prolem sine matre creatam) pour désigner le croquis d’une...
tracking img