Dans quelle mesure peut on parler d'une sous-culture jeune.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans quelle mesure peut-on parler d'une sous culture jeune ?
(note : 14/20)

Actuellement, au XXIeme siècle, la jeunesse est caractérisée par des traits qui lui sont très spécifiques. Les jeunes sont placés au centre de l'actualité. Notre société de consommation leur est redevable, ils sont au coeur des nouvelles technologies qui bouleversent notre monde quotidien, avec l'exemple descréations d'Apple : Iphone, Ipad, Ipod…
La jeunesse est une classe d'âge, elle réunit une population non adulte, qui a généralement moins de 25 ans. C'est un passage de la vie, où l'individu acquiert une maturité psychologique et apprend à devenir autonome. Des rapports et des rituels vestimentaires ou langagiers unissent les adolescents. Cette notion de jeunesse est mobile et peut varier selon la sociétédans laquelle vit l'individu. La génération adolescente se démarque de la génération anciennes, en créant son propre tissu social. C'est une forme sous-culture, qui se réfère à une culture propre à la jeunesse parmi la culture dominante, où se traduisent des normes et valeurs qui leurs sont spécifiques, mais qui ont tout de même des points communs avec la culture qui leur a été inculqué.Ainsi, peut-on parler d'une seule et même sous-culture qui unit les jeunes, avec des normes et valeurs qu'ils partagent ?
Bien que les jeunes semblent forment une seule et même sous-culture avec une idéologie différente de la culture dominante, dont les normes et valeurs leurs ont été apprise au cours de leur processus d'intériorisation, la socialisation, nous pouvons nous demandé si ce modèle desous-culture jeune convient à l'ensemble de la jeunesse et si des points communs ne les unissent pas avec le monde adulte.
Après avoir démontré que les jeunes semble formé une sous-culture, nous verrons dans un second temps, que néanmoins ce modèle de sous-culture jeune ne correspond pas forcément à tous et que des points communs avec la culture dominante existent, ce qui remet fortement enquestion la véritable existence d'une sous-culture jeune.

I - En effet, les jeunes semblent former une sous-culture à part entière…

Les jeunes semblent former une sous-culture. Nous verrons premièrement que cette sous-culture s'est formé durant l'adolescence puis que les jeunes partagent leurs points communs de plus en plus autour de la culture.

A. L'enfance vers l'adolescence donnenaissance à une sous-culture jeune.

L'adolescence est perçue comme une période d'instabilité chez les jeunes. Au cours de cette période, les jeunes se referment souvent sur le monde extérieur et rentrent parfois en conflit avec leurs parents. Quelque fois incompris et seuls dans leurs univers imaginaires, les jeunes ont instauré entre eux des normes et valeurs communes, qu'ils soient corporels,vestimentaires ou langagiers. Ce système leur permet d'être acceptés et reconnus dans leur propre classe d'âge.
La jeunesse s'est formée une même sous-culture, celle des jeunes. Il n'y a pas d'organisation stricte, on y préfère la spontanéité au projet, la liberté est reine, l'autorité inexistante. Quelques soit la classe sociale, la race ou l'ethnie à laquelle le jeune appartient, la fraternitéest la base de cette sous-culture. Les jeunes se sont rapprochés et sont petit à petit devenus solidaires, grâce à des points communs qu'ils partagent. Friands des nouvelles technologies, et idolâtrent la ville, leur idéologie de la vie est différente de celle de la culture qui domine leur société. Ils veulent vivre différemment tout en restant sociables. Les traditions ne sont plus respectées,ils préfèrent les nouvelles tendances qui ne cessent d'immerger. Comme nous pouvons le voir dans l'extrait " Naissance de la culture adolescente" de Michel Fize, le fait que les jeunes aient des pratiques communes date de nombreuses années. En effet, déjà dans les années 1940, les sociologues américains ont montré que les adolescents désiraient appartenir à une sous-culture jeune, afin d'avoir...
tracking img