David ricardo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
David Ricardo (1772-1823)

La première intervention de Ricardo dans le débat public a lieu en 1809. Il impute alors les graves difficultés financières que connaît l’Angleterre à une émissionexcessive de billets par la Banque d’Angleterre (Banque centrale) et « au dangereux pouvoir qui lui a été dévolu de diminuer » (Ecrits monétaires). Le deuxième combat qu’il entreprend, cette fois au nomdes capitalistes contre les propriétaires fonciers, concerne les lois sur les blés où il prône le libre-échange, lequel triomphera après sa mort.
Sa pensée
Ce fut incontestablement le premier grandthéoricien de l’économie. Alors que ses prédécesseurs étaient d’abord des pragmatiques qui essayaient d’analyser rationnellement les comportements qu’ils constataient, Ricardo a fondé sa penséed’emblée sur des systèmes et des modèles explicatifs. De son oeuvre relativement limitée (ses Principes sont particulièrement minces au regard de La richesse des nations), la postérité a retenu trois pointsessentiels. Le premier est l’analyse de la valeur travail, dont Marx fera ensuite son miel : seul le travail est productif, donc toute valeur marchande est issue du travail, qu’il soit direct ouindirect (équipement, énergie, biens de production).
Le second est son analyse de la rente foncière : lorsque la production agricole doit augmenter et que de nouvelles terres sont travaillées, lesrendements de ces dernières sont en général moindres que ceux tirés des terres déjà mises en valeur, qui étaient cultivées parce qu’elles rendaient plus. Il faut donc davantage de travail pour produire,ce qui renchérit le coût de la production agricole. Mais comme le prix d’un même bien – le blé par exemple – est unique, les propriétaires des hectares aux rendements les plus élevés encaissent unsurplus de revenu qui les enrichit, alors que ceux qui doivent acheter plus cher sont appauvris. Quand la population augmente, ce sont les propriétaires du sol qui en tirent profit, via la rente...
tracking img