De la norme du gout, hume

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2275 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De la norme du goût
Hume

De la diversité des goûts

Dès le début du chapitre, Hume remarque la grande variété de goût et d'opinion entre les hommes. Il n'y a donc pas de norme de goût même entre ceux qui partagent une langue, une histoire, une culture... communes, ce que Hume semble appeler "préjugés. Cette grande variété d'opinion est encore plus frappante lorsque l'on s'intéresse auxautres cultures et si, comme Hume, on se tourne vers l'histoire et tout ce qu'elle peut nous apprendre. Cette ouverture d'esprit semble très chère au philosophe qui refuse l'ethnocentrisme, voire l'égocentrisme propre à l'homme qui tend à considérer comme "barbare" ce qui lui est étranger. Cette critique ne s'applique pas essentiellement aux occidentaux puisque Hume explique bien que ce rejet sefait de toute part.
Lorsque l'on porte une attention particulière à la diversité des goûts, on réalise, dit Hume, qu'elle s'étend plus encore qu'on ne le pensait puisqu'une étude minutieuse révèle une discordance même chez ceux qui semblent s'accorder. La faute à la sémantique puisque sous un même terme chacun range des idées différentes. Le rapport signifiant-signifié n'est pas toujours clair etcertains signifiants portent pour les uns une connotation qu'ils n'ont pas pour les autres. Les hommes pensent différemment et la langue employée est trompeuse et peut créer une impression factice d'unanimité.
Hume remarque que depuis toujours, les hommes, encouragés par les poètes, louent les mêmes vertus et blâment les mêmes vices. Nous pensons alors que c'est la morale qui nous pousse àtomber d'accord et Hume accepterait cette explication s'il y avait une réelle unanimité dans l'éthique. Mais c'est de nouveau la sémantique qui appuie la réfutation de cette idée. La vertu est connotée positivement alors que le vice connote le blâme, mais ces idées, acceptées par tous car véhiculées depuis longtemps, et notamment par Homère, sont floues. Hume semble penser qu'on ne peut trancherentre le vice et la vertu car considérer une personne comme vertueuse, c'est faire l'impasse sur ses vices. Hume rejette donc la division manichéenne entre vice et vertu et donc l'unanimité.
Le philosophe continue son raisonnement en prenant l'exemple du Coran, se demandant si la langue arabe et se demande si traduire, ça n'est pas trahir et si les mots anglais synonymes de vertu étaient tels dansle texte original. En étudiant le texte, le philosophe découvre que le prophète appelle vertu ce que nous appellerions vice. Impossible alors de s'accorder entre les différentes civilisations puisque nous n'attachons pas la même portée aux faits. Dans le Coran, soutient Hume, les actions relèvent du bien ou du mal en fonction de leur portée a l'égard des vrais croyants. Cette idée est intolérablepour un philosophe des lumières.

Du jugement et du sentiment chez l'Homme

Hume distingue le jugement et le sentiment chez l'homme. Le sentiment est "juste" dit il, pur, toujours vrai. Le jugement, au contraire, renvoit à quelque chose, à la réalité et il ne peut donc pas être toujours conforme à la norme du goût.
Il y a toujours une vérité, et une seule, parmi la multitude des jugementssur un sujet, même s'il est délicat de définir laquelle, et cette vérité sera la norme du goût. Un sentiment, au contraire, sera toujours juste car il ne se réfère pas la réalité de l'objet. Par conséquent la beauté n'appartient pas aux choses, c'est l'homme qui crée la beauté en façonnant son sentiment esthétique. De ce fait, un objet sera changeant en fonction de celui qui le contemple. L'idéalserait, selon Hume, qu'on ne cherche pas l'universalité du beau et qu'on se contente de son propre sentiment. Ne pas essayer de convaincre qu'il a tort celui qui trouve laid ce que je trouve beau.
Dans le Théétète, Socrate suit le même raisonnement lorsqu'il explique au jeune homme que la science ne peut pas être sensation car le sentiment physique est propre à chacun. Je ne peux pas dire à...
tracking img